Une plainte pour «mise en danger d'autrui» vise Charlie

Reuters

— 

Une plainte pour «mise en danger délibérée de la vie d'autrui» va être déposée contre le périodique satirique Charlie Hebdo par une fondation chrétienne et le Parti chrétien-démocrate de Christine Boutin, ont annoncé leurs avocats vendredi.

Le gouvernement cherche à éviter les tensions alors que des appels à manifester samedi à Paris et, parfois, en province contre le film L'innocence des musulmans et les caricatures de Mahomet publiées dans Charlie, se multiplient sur internet. .

Le journal français, soucieux d'améliorer ses ventes, a mis en péril la vie de centaines de ressortissants français vivant en pays musulmans. Dans le même temps, l'Occident étant associé dans l'esprit des fondamentalistes musulmans à la religion chrétienne, le journal a exposé à la violence de ces extrémistes, les communautés chrétiennes du monde arabe", estiment les plaignants dans le texte transmis au parquet dont Reuters a eu connaissance.

Le parquet est déjà saisi d'une plainte d'une association syrienne et pourrait recevoir prochainement celle d'une association musulmane de Meaux. L'Union des organisations islamiques de France (UOIF) a aussi annoncé son intention d'engager une procédure.