République tchèque: Prague interdit l'exportation de spiritueux après 23 décès

Reuters

— 

Le gouvernement tchèque a interdit jeudi avec effet immédiat les exportations de spiritueux après la mort de 23 personnes empoisonnées au méthanol, a annoncé le Premier ministre Petr Necas.

Cette interdiction frappe les boissons alcoolisées à plus de 20 degrés, ce qui exclut les fameuses bières tchèques.

Elle est consécutive à une information selon laquelle l'Union européenne s'apprêtait à interdire les exportations tchèques vendredi si le gouvernement ne prenait pas de mesure.

«Il (est) plus favorable pour la République tchèque d'imposer elle-même l'interdiction sur les exportations et donc d'avoir la capacité de la lever», a déclaré le Premier ministre tchèque à la presse à la sortie d'une réunion d'urgence du gouvernement.

Prague, qui avait interdit la vente d'alcool fort depuis vendredi, avait échappé jusqu'à présent à une sanction européenne en arguant que les principaux producteurs d'alcools, parmi lesquels la filiale de Pernod-Ricard, Jan Becher-Karlovarska Becherovka, n'étaient pas concernés par ces incidents.