L'armée déployée dans un faubourg de Mexico

Reuters

— 

Des militaires ont été déployés pour la première fois dans une banlieue de Mexico pour combattre une poussée de violence liée au trafic de drogue gagnant la capitale.

Depuis mercredi soir, un millier de soldats, de membres de la police fédérale et de la police locale se sont déployés dans les rues de Nezahualcoyotl, dans la banlieue est de Mexico.

Des habitants de la ville, où vivent plus d'un million de personnes, ont déclaré à Reuters avoir été victimes d'extorsions de la part d'individus se présentant comme des membres du cartel La Familia.

C'est de pire en pire ici", a déclaré un habitant ayant requis l'anonymat. «Ici, les gens ont été habitués à payer (les cartels). Si tu ne le fais pas, ils disent qu'ils te tueront, toi et ta famille.»

Ce déploiement résulte d'une demande du gouvernement local et intervient après le meurtre le week-end dernier de Jaime Serrano, élu au congrès local et membre du Parti révolutionnaire institutionnel d'Enrique Pena Nieto, président élu cet été et qui prendra ses fonctions à la tête du pays le 1er décembre.

Au coeur de la violence qui frappe la ville de Nezahualcoyotl se trouve une lutte entre deux cartels (les Zetas et La Familia) pour mettre la main sur un marché naissant de narcotiques et de biens illégaux, a déclaré Alberto Islas, expert en sécurité pour le cabinet de conseil Evaluacion de riesgos (Évaluation des risques).

La ville de Mexico et ses environs immédiats ont été relativement épargnés par la guerre que se livrent les gangs et par leurs affrontements avec les forces de sécurité. Quelque 60.000 personnes ont ainsi été tuées ces six dernières années.