Merkel mise sur Kohl pour faire aimer l'UE aux Allemands

Avec Reuters

— 

Angela Merkel mise sur son prédécesseur et ancien mentor, Helmut Kohl, face au désamour des Allemands envers l'euro afin de rétablir leur confiance dans le projet politique européen à un an des élections législatives.

Consciente que son avenir politique est intrinsèquement lié à l'Union européenne, la chancelière allemande, qui a récemment adouci son discours vis-à-vis des pays de la zone euro en difficulté, fera une rare apparition la semaine prochaine aux côtés de l'ancien chancelier. Helmut Kohl, aujourd'hui âgé de 82 ans, est considéré comme l'architecte de la réunification allemande et a été à l'origine, aux côtés de l'ancien président français François Mitterrand, de la création de l'euro.

Deux Allemands sur trois préféreraient vivre sans l'euro

La fermeté dont a fait preuve Angela Merkel dans la crise de la dette souveraine dans la zone euro a dopé sa popularité ces deux dernières années. Mais elle doit dans le même temps s'assurer du soutien des conservateurs de son propre parti, dont certains ont mal vécu son soutien au programme de rachat de dettes des pays en difficulté de la zone euro mis en place par le président de la Banque centrale européenne, Mario Draghi.

Elle doit également convaincre l'ensemble des électeurs de la nécessité d'une plus grande intégration européenne, une étape jugée cruciale pour la survie de la monnaie unique à long terme. Selon un sondage publié cette semaine, près de deux Allemands sur trois préféreraient vivre sans l'euro et 49% sans l'Union européenne.