Excuses formelles de la Libye aux Etats-Unis pour Benghazi

Reuters

— 

Les autorités libyennes ont présenté ce jeudi leurs excuses aux Etats-Unis pour l'attaque contre le consulat américain de Benghazi, à l'occasion de la venue de William Burns, secrétaire d'Etat adjoint. Quatre Américains, dont l'ambassadeur Christopher Stevens, ont trouvé la mort dans cette attaque commise le 11 septembre. Présentant ses excuses à William Burns au nom de la Libye, le ministre libyen des Affaires étrangères, Achour Ben Khayyal, a rendu hommage à Christopher Stevens, le qualifiant d'«ami de la Libye», rapporte-t-on dans son entourage.

Les deux hommes ont également discuté de l'implication des services américains dans l'enquête en cours qui doit établir le déroulement des violences de Benghazi. Mercredi, lors d'une audition au Sénat des Etats-Unis, un des responsables américains de l'antiterrorisme a déclaré que l'ambassadeur Stevens et les trois autres ressortissants américains avaient été victimes d'une «attaque terroriste» qui pourrait être liée à Al-Qaida.

William Burns, qui est arrivé à Tripoli neuf jours après l'attaque de Benghazi, devait rencontrer également le nouveau Premier ministre libyen, Moustafa Abou Chagour, et Mohamed Magarief, président du Congrès national, de facto chef d'Etat. Il devait aussi participer à une cérémonie à la mémoire de Christopher Stevens.