L'ONU divisée sur les enfants-soldats

Avec Reuters

— 

La Chine, la Russie, le Pakistan et l'Azerbaïdjan se sont abstenus mercredi lors du vote d'une résolution du Conseil de sécurité sur les enfants-soldats afin de protester contre les pouvoirs accordés à la représentante spéciale de l'ONU chargée de ces questions.

Les onze autres membres du Conseil ont approuvé ce texte condamnant les abus commis contre les enfants dans les conflits et entérinant la prise de fonctions de Leïla Zerrougui, qui vient de remplacer à ce poste Radhika Coomaraswamy. Les quatre Etats qui se sont abstenus ont estimé que le mandat de la représentante spéciale de l'Onu pour les enfants dans les conflits armés n'avait pas été assez clairement défini.

Ils ont estimé que le travail de la représentante devait se limiter aux conflits figurant à l'ordre du jour du Conseil. Un rapport du secrétaire général Ban Ki-moon sur la question, fondé sur le travail de Coomaraswamy, s'intéresse à 23 pays dont sept ne sont pas à l'ordre du jour du Conseil. Parmi eux figure le Pakistan, où le rapport souligne que des enfants sont recrutés par des groupes armés liés aux extrémistes islamistes afin de mener des attentats suicides, ou qu'ils sont eux-mêmes victimes de ces attentats.