Extraits de la proclamation de Fidel Castro

— 

 Le président cubain Fidel Castro a fait annoncer lundi qu'en raison d'un "accident de santé", il déléguait à son frère Raul les responsabilités majeures à la tête de l'Etat cubain. Voici les principaux extraits de sa "proclamation" lue à la télévision par son secrétaire particulier Carlos Manuel Valenciaga:

Proclamation du Commandant en chef au peuple de Cuba

En raison de l'énorme effort consenti pour me rendre dans la ville argentine de Cordoba, pour participer à la réunion du Mercosur et à la clôture du sommet des peuples dans la ville héroïque de Cordoba, et la visite à Altagracia, la ville où a vécu le Che (Ernesto "Che" Guevara); joint à cela, ma participation immédiatement après à la commémoration du 53e anniversaire de l'assaut, le 26 juillet 1953, contre la caserne de la Moncada et celle de Carlos Manuel de Céspedes el 26-7-1953 dans les provinces de Granma et Holguin (sud-est), des jours et des nuits de travail continu, sans à peine dormir, ont fait que ma santé, qui a résisté toutes les épreuves, a été soumise à un stress extrême et a été ébranlée.
Ceci m'a provoqué une crise intestinale aiguë, avec des saignements importants qui m'a obligé à affronter une opération chirurgicale complexe.
Tous les détails de cet accident de santé ont été constatés dans les radiographies, les endoscopies et des matériaux filmés.
L'opération m'oblige a garder le repos durant plusieurs semaines, éloigné de mes responsabilités et de mes fonctions.
Comme notre pays se trouve menacé, dans des circonstances comme celles-ci, par le gouvernement des Etats-Unis, j'ai pris la décision suivante:
1 - Je délègue, de manière provisoire, mes fonctions de Premier secrétaire du Comité central du Parti communiste de Cuba au deuxième secrétaire, le camarade Raul Castro Ruz.
2 - Je délégue, de manière provisoire, mes fonctions de Commandant en chef des héroïques Forces armées révolutionnaires au camarade mentionné, le général de corps d'armée Raul Castro Ruz.
3 - Je délègue, de manière provisoire, mes fonctions de président du Conseil d'Etat et du gouvernement de la République de Cuba au vice-président, le camarade Raul Castro Ruz.
(...)
La réunion du sommet des pays non-alignés, qui doit se tenir du 11 au 16 septembre, devra recevoir la plus grande attention de l'Etat et de la nation cubaine (...)
S'agissant de mon 80e anniversaire, que, si généreusement, des milliers de personnes voulaient célébrer le 13 août prochain, je leur demande à tous de le reporter au 2 décembre, parce que le 2 décembre de cette année, c'est le 50e anniversaire du débarquement de Granma.
Je demande au Comité central du Parti et l'Assemblée nationale du pouvoir populaire de soutenir fermement cette proclamation.
(...)
Je n'ai pas le moindre doute que notre peuple et notre révolution lutteront jusqu'à dernière goutte de sang pour défendre cette idée (...)
L'impérialisme ne pourra jamais écraser Cuba (...)
Vive la Patrie ! Vive la révolution ! Vive le socialisme ! Jusqu'à la victoire, toujours !

Fidel Castro Ruz