Film anti-islam: Attentat sanglant à Kaboul… Manifestation prévue samedi en France…

M.Gr. avec agences

— 

Des soldats français arrivent sur les lieux de l'attentat dans la capitale afhgane, le 18 septembre 2012
Des soldats français arrivent sur les lieux de l'attentat dans la capitale afhgane, le 18 septembre 2012 — Ahmad Jamshid/AP/SIPA

Les journée se suivent et les tensions sont toujours aussi vives, en représailles à la diffusion du film islamophobe «L'innocence des musulmans». Hezb-e-Islami, un groupe insurgé afghan, a notamment revendiqué un attentat-suicide qui a fait 12 morts, dont huit Russes et Sud-Africains, ce mardi matin près de l'aéroport de Kaboul.

>>Retrouvez les événéments de la journée, par ici

Une femme portant une veste d'explosifs a fait sauter ce mardi matin un minibus transportant des travailleurs afghans et étrangers dans la capitale afghane. Huit des douze personnes tuées sont des Russes et des Sud-Africains, la plupart travaillant pour une compagnie aérienne de charter, ACS Ltd, a précisé la police afghane.

Il s'agit de l'attentat le plus meurtrier visant des étrangers à Kaboul depuis le mois d'avril, lorsqu'un pilote de l'armée de l'air afghane avait abattu huit instructeurs de l'armée américaine et un conseiller civil américain à l'aéroport.

L'Otan suspend des opérations

Parallèlement, l'Otan a annoncé avoir suspendu temporairement les opérations conjointes des forces de l'Isaf et de l'armée afghane afin de minimiser les risques d'attaques commises par des soldats afghans contre des militaires alliés.

Un porte-parole de l'Alliance atlantique a précisé que cette mesure constituait une «réponse de prudence» au niveau de menace actuel accentué par les violences liées à la diffusion sur Internet de la vidéo islamophobe. Le colonel Tom Collins a ajouté que cela ne concernera que les troupes sur le terrain et que les entraînements séparés se poursuivront.

L'Egypte veut juger sept coptes

Al Qaida au Maghreb islamique (AQMI) a appelé ce mardi les fidèles musulmans à tuer les représentants américains présents en Afrique du Nord. La branche nord-africaine d'Al Qaida appelle notamment les fidèles d'Algérie, de Tunisie, du Maroc et de Mauritanie «à tuer les diplomates et représentants américains ou à les chasser pour purifier le territoire de leur obscénité et venger» l'honneur du prophète Mahomet.

L'Egypte a annoncé de son côté vouloir juger pour insulte envers l'islam sept coptes égyptiens expatriés et le pasteur évangéliste américain Terry Jones en raison de leur implication présumée dans la diffusion du film moquant le prophète Mahomet, a annoncé ce mardi le parquet égyptien.

«L'enfer» promis aux soldats américains

Le groupe salafiste libyen Ansar al Charia, montré du doigt après l'attaque du consulat des Etats-Unis à Benghazi, a promis que les soldats américains connaîtraient «l'enfer» en Libye si Washington décidait une opération de représailles. Youssef Djehani, l'un des responsables du groupe armé islamiste, a déclaré ce mardi à Reuters vouloir éviter une confrontation mais être prêt à riposter si les Etats-Unis agissaient sans réfléchir.

En France, un nouvel appel à manifester samedi à Paris contre le film anti-islam a été lancé. Cet appel circulerait depuis lundi «sur les portables et les réseaux sociaux des membres de la communauté musulmane de région parisienne», rapportait RTL ce mardi.

La mobilisation aura lieu samedi à 14h au Trocadéro avec la Concorde pour destination. Cependant, la radio précise qu'aucune demande d'autorisation n'a été déposée auprès de la préfecture de police de Paris.