Turquie: Huit policiers tués dans une attaque du PKK

Reuters

— 

Huit policiers turcs ont été tués et neuf autres blessés dans l'explosion d'une mine dissimulée au bord d'une route, ce dimanche en Anatolie orientale, ont annoncé des responsables de la sécurité. La mine, déclenchée au moment du passage d'un autocar à Karliova dans la province de Bingöl, a sans doute été actionnée par des membres du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), a-t-on précisé. Samedi, l'attaque d'un convoi militaire par des séparatistes kurdes présumés près de la frontière avec l'Iran et l'Irak a fait quatre morts et cinq blessés chez les soldats turcs.

Samedi toujours, des activistes kurdes présumés ont blessés quatre gardes lors d'une attaque contre une société étrangère de prospection pétrolière, au nord d'Hasankeyf dans la province de Batman, a-t-on appris de source proche des services de sécurité. Il n'a pas été immédiatement possible de vérifier le nom de la société. Dans le cadre de sa grande offensive lancée contre les bases du PKK, l'armée turque a tué 123 activistes kurdes ces dix derniers jours, selon les services du gouverneur de la province de Hakkari dans le sud-est de la Turquie.

Le conflit entre le gouvernement truc et le PKK a fait plus de 40.000 morts depuis que le PKK a pris les armes en 1984 dans le but de créer un Etat kurde indépendant. Plus de 700 personnes ont été tuées depuis les élections législatives de juin dernier. C'est la période la plus meurtrière depuis l'arrestation de l'homme fort du PKK, Abdullah Ocalan en 1999, a indiqué le groupe International Crisis Group (ICG) dans un rapport publié ce mois-ci.