Occupy Wall Street: Les indignés veulent encercler la Bourse de New York pour leur 1er anniversaire

Reuters

— 

Le mouvement de contestation sociale «Occupy Wall Street» fête lundi son premier anniversaire et, pour se relancer après plusieurs mois d'essoufflement, appelle ses sympathisants à descendre dans la rue et faire le siège de la Bourse de New York. Ces indignés économiques, qui ont popularisé le slogan «Nous sommes les 99%», tenteront d'encercler le bâtiment symbole de la puissance financière américaine et de perturber l'activité matinale dans le quartier des affaires, indique une porte-parole du mouvement, Linnea Paton, 24 ans.

Les manifestations de lundi viendront en point d'orgue d'un week-end de colloques, concerts et manifestations à New York, ajoute-t-elle. Des actions sont également prévues dans l'autres villes, précise-t-elle. Ce dimanche, le guitariste du groupe de rock «Rage against the machine», Tom Morello, doit donner un concert à Foley Square dans la sud de Manhattan. Cette indignation spontanée contre les inégalités économiques avait pris par surprise la planète financière à l'automne dernier. Après l'installation d'un premier campement à Manhattan, le mouvement avait ensuite rapidement essaimé dans plusieurs villes en Amérique du Nord et en Europe. Mais la contestation a eu du mal à passer l'hiver.

Lundi à 7 heures du matin heure de New York, des indignés tenteront d'encercler le bâtiment de la Bourse de New York, tandis que d'autres se lanceront dans une série de «sit-in» aux carrefours du quartier des affaires, selon le site Web d'Occupy Wall Street (OWS). Lors des manifestations de l'an dernier, les images diffusées à la télévision avaient montré les apparitions soudaines de manifestants au détour des rues étroites du quartier, poursuivis par des policiers visiblement frustrés et des meutes de journalistes trébuchant sur les pavés.

Ce genre de manifestation l'an dernier s'était traduit par des affrontements entre la police et les manifestants l'an dernier et donné lieu à des arrestations massives. Occupy Wall Street conserve quelque 50.000 dollars (un peu plus de 38.000 euros) sur son compte réservé à régler au versement de cautions, indiquent les organisateurs. Les événements de dimanche ont été autorisés, assure Linnea Paton, mais OWS n'a pas demandé d'autorisation pour la manifestation de lundi.
Le porte-parole de la police de New York Police Paul Brown a confirmé qu'OWS n'avait pas déposé de demande d'autorisation pour manifester. La police se prépare tout de même, a-t-il ajouté.

Sur la base de son expérience précédente, le porte-parole précise que la police de New York s'attend à ce qu'«un groupe relativement petit d'anarchistes auto-déclarés (...) tente de provoquer des affrontements entre la police et les manifestants tout en cherchant à échapper eux-mêmes aux interpellations». La police s'attend toutefois à une manifestation «pacifique» dans l'ensemble. Au total, la police new-yorkaise avait procédé à 1.852 interpellations dans le cadre des diverses manifestations liées à Occupy Wall Street à la date du 12 septembre, selon les services du procureur de Manhattan, Cyrus Vance, dont 700 arrestations de manifestants qui s'étaient éparpillés sur la voie publique en traversant le pont de Brooklyn en octobre 2011.

Six semaines après les arrestations de Brooklyn Bridge, les autorités new-yorkaises étaient entrées dans le campement d'Occupy Wall Street à Manhattan et avaient dispersé les manifestants. Depuis, le mouvement n'a jamais réussi retrouver son élan initial.