L'armée turque a tué 75 rebelles kurdes en une semaine

Reuters

— 

Les forces armées turques ont tué 75 militants indépendantistes kurdes lors de combats de long de la frontière avec l'Iran et l'Irak au cours de la semaine écoulée, indique le gouvernement de la province d'Hakkari, dans le sud-est de la Turquie.

Les militaires turcs ont intensifié une offensive de grande ampleur qui implique des avions de chasse et plusieurs milliers de troupes au sol. Un journaliste de Reuters a vu huit chasseurs F-16 décoller de la base aérienne de Diyarbakir vendredi, probablement pour appuyer les opérations terrestres contre les militants du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK).

«Les opérations antiterroristes se poursuivent dans la région», a dit le bureau du gouverneur dans un communiqué, précisant que 75 insurgés et quatre soldats ont été tués depuis samedi. Les combats qui opposent depuis quelques mois l'armée turque et le PKK figurent parmi les plus violents depuis que les indépendantistes ont pris les armes en 1984.

Plus de 700 personnes ont péri depuis les élections législatives de juin 2011, indiquait le centre de réflexion International Crisis Group dans un rapport ce mois-ci. Il s'agit de la période la plus meurtrière dans ce conflit depuis l'arrestation d'Abdullah Öcalan, chef du PKK, en 1999.