Egypte: Morsi s'engage à protéger les ressortissants étrangers

Reuters

— 

Le président égyptien, Mohamed Morsi, s'est engagé à garantir la protection des ressortissants étrangers et des membres du personnel diplomatique dans son pays, deux jours après l'attaque de l'ambassade des Etats-Unis au Caire consécutive à la diffusion d'une vidéo antimusulmane.

«Nous avons le devoir de protéger tous les visiteurs, les touristes et les membres du personnel diplomatique», a-t-il dit lors d'une conférence de presse à Bruxelles. «En Egypte, comme vous le savez, et partout ailleurs dans le monde arabe, la colère gronde à cause (...) de ceux qui ont réalisé ce petit film qui diffame le Prophète.» Il a déclaré que le gouvernement égyptien avait assuré au président Barack Obama qu'il ne permettrait pas que des attaques se reproduisent contre des ambassades en Egypte.

«Nous coopérerons avec l'Union européenne, avec les autres pays, avec l'administration américaine, afin de prévenir la survenue de tels événements à l'avenir.» S'exprimant auparavant à la télévision égyptienne, Mohammed Morsi avait déclaré que «l'expression d'une opinion ou d'une position, la liberté de protester sont garanties, mais sans attaquer des biens publics ou privés, des missions diplomatiques ou des ambassades». Il avait condamné la mort de l'ambassadeur des Etats-Unis en Libye, tué mardi soir avec trois autres Américains à Benghazi.