Film anti islam: Morsi rejette tout recours à la violence

Reuters

— 

Le président égyptien Mohamed Morsi a défendu la liberté d'expression mais rejeté ce jeudi tout recours à la violence, deux jours après l'attaque de l'ambassade des Etats-Unis au Caire consécutive à la diffusion d'une vidéo antimusulmane.

«L'expression d'une opinion ou d'une position, la liberté de protester sont garanties, mais sans attaquer des biens publics ou privés, des missions diplomatiques ou des ambassades», a déclaré Mohamed Morsi à la télévision.

Le président égyptien a également condamné la mort de l'ambassadeur des Etats-Unis en Libye, tué mardi soir avec trois autres Américains après l'attaque du consulat de Benghazi. L'Egypte garantit la protection des ressortissants étrangers, a ajouté Mohamed Morsi.