Iran: Netanyahou et Obama ont eu une «bonne» conversation téléphonique

© 2012 AFP

— 

Benjamin Netanyahu et le président américain Barack Obama ont eu une "bonne" conversation téléphonique mardi soir, a fait savoir mercredi le porte-parole du Premier ministre israélien.
Benjamin Netanyahu et le président américain Barack Obama ont eu une "bonne" conversation téléphonique mardi soir, a fait savoir mercredi le porte-parole du Premier ministre israélien. — Mandel Ngan afp.com

Benjamin Netanyahou et le président américain Barack Obama ont eu une «bonne» conversation téléphonique mardi soir, a fait savoir mercredi le porte-parole du Premier ministre israélien. «Leur conversation téléphonique a été bonne», a tenu à déclarer le porte-parole de Benjamin Netanyahou, Mark Regev, 24 heures après cet entretien entre les deux dirigeants.

«Le président (Obama) et le Premier ministre (Netanyahu) sont convenus de travailler ensemble. Leur but commun est de stopper le programme nucléaire militaire de l'Iran», a affirmé Mark Regev à l'AFP, après une série d'échanges très vifs entre les gouvernements des deux pays alliés sur la crise nucléaire iranienne.

Difficultés de communication

Mercredi soir, Benjamin Netanyahou s'est entretenu au téléphone avec son holomologue canadien et très fidèle allié, Stephen Harper, qu'il a remercié une nouvelle fois d'avoir rompu les relations diplomatiques avec l'Iran la semaine dernière. «Votre décision constitue un exemple de leadership et de moralité. C'est un exemple du message approprié que la communauté internationale doit envoyer à l'Iran», a souligné Benjamin Netanyahou cité dans un communiqué de ses services.

En revanche, la communication avec l'administration Obama a donné lieu à des accrochages publics répétés ces derniers jours. Washington, privilégiant à ce stade la voie diplomatique, a opposé lundi une fin de non recevoir aux demandes répétées du Premier ministre israélien d'imposer à l'Iran des «lignes rouges» pour l'empêcher de se doter de l'arme nucléaire.

Marquant sa différence avec son Premier ministre, le ministre israélien de la Défense Ehoud Barak a reconnu mardi, lors d'un forum privé, qu'«il y a certaines différences entre les positions d'Israël et de l'Amérique», mais il a souligné qu'«il ne faut pas oublier que les Etats-Unis sont le principal allié d'Israël».