Violences dans le monde arabe: Un copte ayant soutenu le film anti-islam présente ses excuses

Reuters

— 

Un chrétien égyptien ayant soutenu le film à l'origine de violences anti-américaines dans le monde arabe a présenté mercredi des excuses après la mort de l'ambassadeur des Etats-Unis en Libye, tué dans l'attaque du consulat américain à Benghazi.

Interrogé au sujet de la mort de cet ambassadeur et de trois autres diplomates dans cette attaque, Morris Sadek, Égyptien copte réfugié aux États-Unis, s'est dit «évidemment» désolé.  0171L'expression d'une idée devrait être la seule réponse à une idée exprimée», a-t-il ajouté, précisant qu'il ne considérait pas le film L'innocence des musulmans comme une insulte envers l'islam.

Morris Sadek, s'exprimant par téléphone des États-Unis où il réside, a également dit à Reuters que son but en soutenant le film controversé était de mettre en lumière la discrimination dont sont victimes, selon lui, les coptes en Egypte, où ils représentent 10% de la population. Il incite surtout au visionnage de la première partie du film, durant laquelle se déroule une scène montrant des islamistes saccager une clinique appartenant à un chrétien sous le regard d'une police égyptienne immobile.