Virgil Abloh chez Louis Vuitton: «C’est une victoire politique», estime Loïc Prigent

MODE A la tête de la marque de streetwear de luxe Off-White, le nouveau directeur artistique de Vuitton homme, risque de faire parler de lui…

C.W. avec AFP

— 

Virgil Abloh, à la fin du défilé de la collection automne/hiver 2018-2019 de sa marque Off White, à Paris, le 17 janvier 2018.
Virgil Abloh, à la fin du défilé de la collection automne/hiver 2018-2019 de sa marque Off White, à Paris, le 17 janvier 2018. — FRANCOIS GUILLOT / AFP

« C’est une victoire politique, affirme Loïc Prigent à 20 Minutes. On ouvre enfin les portes à d’autres profils ethniques et sociaux, c’est bien que ce ne soit pas tout le temps que des gens issus des mêmes écoles, ou uniquement des bourgeois belges. » Le journaliste expert en mode a le sens de la formule mais sa réaction reflète bien le ravissement et l’excitation suscitée par la nomination de Virgil Abloh chez Louis Vuitton ce lundi. Le créateur américain, à la tête de la marque de streetwear de luxe Off-White, a été nommé directeur artistique des collections masculines de la prestigieuse maison française.

A post shared by @virgilabloh on

Son style ? Des looks résolument street, fortement inspirés des contre-cultures, et un amour fou pour le sweat à capuche. « Mon histoire de mode n’est pas franchement orthodoxe, confiait-il au site de L'Express en 2016. Je suis né en 1980, et, comme tous les enfants des banlieues américaines [il est né à Rockford, dans l’Illinois], j’étais obsédé par le skate, la culture hip-hop, le streetwear, Michael Jordan et les Chicago Bulls. »

>> A lire aussi: Le Britannique Kim Jones succède au Belge Kris Van Assche à la direction artistique de Dior homme

Créativité et avant-gardisme

C’est précisément le côté iconoclaste de ce créateur de 38 ans qui a tapé dans l’œil de la marque. « Ayant suivi avec grand intérêt l’ascension de Virgil depuis qu’il a travaillé avec moi chez Fendi en 2006, je suis ravi de voir à quel point sa créativité innée et son approche avant-gardiste l’ont rendu incontournable, non seulement dans la mode mais aussi dans la culture populaire », glisse Michael Burke, PDG de Louis Vuitton.

« Le patrimoine et la créativité de la maison sont pour moi des inspirations clés et j’aspire à leur rendre hommage tout en réalisant de nouvelles passerelles avec les temps modernes », a déclaré Virgil Abloh qui semble ici rassurer entre les lignes ceux qui craindraient de voir s’envoler l’héritage Vuitton.

La marque devrait assurément bénéficier du vent d’audace et de nouveauté de celui qui s’est notamment fait connaître comme conseiller créatif du rappeur Kanye West, dont il est proche, mais aussi en tant que DJ ou architecte ou via de nombreuses collaborations, à commencer par celle avec Nike et la capsule « The Ten », qui lui a permis de revisiter dix modèles emblématiques de la marque à la virgule.

Les 10 modèles Nike revisités par Virgil Abloh.
Les 10 modèles Nike revisités par Virgil Abloh. - Neil Rasmus/BFA/Shutter/SIPA

Un petit génie de la mode qui a créé en 2013 Off-White, sa propre griffe, mêlant streetwear et inspirations plus « couture ». En quelques saisons cette patte, finaliste du prix LVMH en 2015, est devenue un must des podiums : depuis trois ans, ses collections sont présentées durant les semaines de la mode parisienne.

Dans l’air du temps

Tout comme Olivier Rousteing chez Balmain, Virgil Abloh fait partie de cette nouvelle génération iPhone à la main, ultra-connectée aux réseaux sociaux et surtout à leur époque. « Virgil sait vraiment exciter les gens avec ses produits, et à un rythme beaucoup plus rapide que deux défilés par an. Il est aussi peut-être un peu moins institutionnel, il va permettre à la marque de parler à une autre clientèle, d’enlever les filtres qui pourraient les intimidés », prédit Loïc Prigent. Pour découvrir la pâte Abloh, rendez-vous en juin, lors de la semaine de la mode masculine à Paris. Ou peut-être bien avant ?