Polémique Chanel: La marque s’engage à replanter cent arbres dans le Perche après son défilé «nature»

EQUITABLE La prestigieuse maison de haute couture a utilisé des arbres coupés pour recréer un décor forestier au Grand Palais, à Paris, dans le cadre de la Fashion Week…

20 Minutes avec agence

— 

Le défilé Chanel organisé mardi à Paris, a suscité une forte polémique
Le défilé Chanel organisé mardi à Paris, a suscité une forte polémique — First View/Cover Images/SIPA

Après la polémique autour d’un de ses défilés organisé ce mardi, Chanel a annoncé son intention de reboiser la forêt du Perche ( Orne).

Pour présenter sa collection automne hiver, la marque a rempli la nef du Grand Palais de « terre mouillée, arbres aux troncs moussus, branchages recouverts de lichen, feuilles mortes… », selon Vogue, pour qui « Karl Lagerfeld prouve une fois encore son amour envers la nature ».

Chanel déjà épinglé

Pour recréer ce bout de forêt en intérieur, neuf chênes ont été abattus dans le Parc naturel régional du Perche. Une « création » qui n’a pas plu à l’association France nature environnement (FNE). Cette dernière a dénoncé dans un communiqué l'« hérésie qui illustre le manque de prise en compte de l’environnement dans l’industrie du luxe », rapporte Normandie Actu.

« Fréquemment mise en cause pour son goût pour les fourrures et déjà ciblée pour de précédents décors (un vrai « morceau » de banquise, un lion…), Chanel manque encore son coup » poursuit la FNE, qui évoque « des arbres, parfois centenaires, abattus pour quelques heures de show ».

Cent nouveaux arbres plantés

« La nature, ce ne sont pas des arbres coupés en forêt, transportés en camion pour être mis en scène, puis envoyés à la benne à ordures », poursuit-elle. Avant de conclure : « Il eût été préférable […] de choisir d’installer le défilé directement en forêt, plutôt que de couper des arbres pour les faire venir à Paris ».

Karl Lagerfeld a répondu aux accusations, précisant dans un communiqué « qu’il ne s’agit en aucun cas de chênes centenaires mais de chênes et de peupliers en provenance d’une forêt française du Perche, acquis dans le cadre d’un plan de coupe autorisé ». La marque a même précisé que la replante d’arbres faisait partie du contrat : « Lors de l’acquisition des arbres, Chanel s’est engagé à replanter une parcelle de cent nouveaux chênes au sein de la forêt ».