VIDEO. Polémique Chanel: Toutes ces fois où les défilés ont choqué (et elles sont nombreuses)

MODE Reconstituant une véritable forêt au cœur du Grand Palais à Paris, Chanel s’est attiré les foudres des écologistes…

Clio Weickert

— 

Le défilé Chanel organisé mardi à Paris, a suscité une forte polémique
Le défilé Chanel organisé mardi à Paris, a suscité une forte polémique — First View/Cover Images/SIPA

A chaque saison, Karl Lagerfield voit les choses en grand. Navette spatiale, jardin versaillais, supermarché… Chanel met le paquet. Mardi, durant la Fashion Week automne-hiver 2018, la marque n’a pas failli à sa réputation. Pour l’occasion, une véritable forêt automnale a été reconstituée au cœur du Grand Palais, arbres et feuilles mortes comprises. Un décor splendide, mais qui n’a pas tardé à susciter la polémique. La fédération d’associations écologistes France nature environnement (FNE) a notamment qualifié ce show « d’hérésie », pointant du doigt l’irresponsabilité d’un point de vue écologique.

>> A lire aussi: Cascades et «catwalk» aquatique, une fois encore Chanel fait sensation

Un tollé qui est loin d’être une première dans le monde impitoyable de la mode. Avant cela, de nombreux défilés ont défrayé la chronique, pour des raisons aussi diverses que variées… 20 Minutes vous propose un petit florilège de ces coups d’éclats, de plus ou moins bon goût.

Alexander McQueen et son « Highland Rape »

En 1995, Alexander McQueen crée un léger malaise. Lors d’un défilé baptisé « Highland Rape » (le viol des Highland), le créateur fait défiler des mannequins à l’air hagard, dont certaines aux robes déchirées, trouées. Une collection qui met en lumière l’histoire de l’Ecosse et la purge opérée par les forces anglaises, rappelle  le site I-D, mais qui a été très mal interprétée… Les spectateurs se sont arrêtés aux looks des mannequins et au nom de cette collection, et auraient notamment accusé le créateur de « glamouriser » la violence.

Hussein Chalayan et le niqab

Quelques années plus tard, en 1998, c’est au tour d’Hussein Chalayan de faire parler de lui. Pour clore son défilé intitulé « Between », le créateur réinterprète le niqab. A chaque passage d’un mannequin, le niqab se raccourcit, allant jusqu’à recouvrir uniquement le visage de la dernière femme, qui défile complètement nue. Une réflexion autour du voile qui a beaucoup fait parler d’elle.

Dior et les clochards

En 2000, pour Dior, John Galliano, « l’enfant terrible de la mode », propose une collection particulièrement provocatrice, inspirée par l’univers… des clochards. Au programme ? Des imprimés papier journal, des épingles à nourrice et des bouteilles de whisky vides. Galliano lance alors la tendance du « paupérisme », explique cet article du Monde.

Le kiki de Rick Owens

Vous vous souvenez de Rick Owens et du zizigate ? L’histoire remonte à trois ans à peine, lorsqu’en plein défilé à Paris, un zizi apparaît subitement, et offusque l’assistance. Si personne ne se souvient de la collection, tout le monde se souvient du zizi. Pour rappel :

Le zizi de la terreur
Le zizi de la terreur - PIXELFORMULA/SIPA

Le scandale Kanye West

En septembre 2016, Kanye West et sa marque Yeezy scandalisent la planète. Parce que les vêtements sont laids ? Non (enfin pas seulement), surtout parce que les conditions de travail des mannequins laissent fortement à désirer. Si certaines femmes trébuchent et manquent de chuter à chaque pas à cause de chaussures inconfortables, d'autres s'évanouissent, à cause de la chaleur… Résultat ? Le défilé fait un bide et Kanye West croule sous les critiques. Le point positif ? Il aura marqué l’histoire des scandales de la mode.