Guide Michelin 2018: Marc Veyrat se hisse aux sommets avec Christophe Bacquié

GASTRONOMIE Des fuites l'annonçaient ce lundi matin: Marc Veyrat et Christophe Bacquié sont les deux nouveaux chefs trois-étoiles du Guide Michelin 2018...

Stéphane Leblanc

— 

Le chef étoilé Marc Veyrat dans son jardin de Manigod le 26 septembre 2013
Le chef étoilé Marc Veyrat dans son jardin de Manigod le 26 septembre 2013 — JEAN-PIERRE CLATOT AFP
  • Marc Veyrat et Christophe Bacquié sont les deux nouveaux chefs trois-étoiles du Guide Michelin 2018.
  • Les nouveaux deux étoiles étaient les seuls à être invités sans savoir s'ils étaient promus ou non.
  • Parmi les chefs rencontrés au cours de l'année 2017, ont été promus Jean Sulpice (deux étoiles), Philippe Etchebest et Alan Geaam (une étoile chacun)...

La rumeur disait vrai. Marc Veyrat et Christophe Bacquié sont les deux nouveaux chefs trois-étoiles du Guide Michelin 2018. C’est un retour à l’évidence pour le premier. Une consécration pour le second qui a simplement assuré en guise de remerciements : « Vous verrez, on ira loin… »

« Si je n’ai pas la troisième étoile cette année, je me retire des guides », prévenait depuis quelques semaines Marc Veyrat. L’homme au chapeau noir et aux lunettes fumées, qui a connu autant de joies (les trois-étoiles, il les a déjà eues deux fois) que de malheurs dans sa vie (un accident de ski l’avait mis en miettes en 2006 et un incendie a détruit une première fois sa Maison des bois en 2015), a été entendu. Le revoilà au sommet.

>> A lire aussi : Vous avez déjeuné avec nous au restaurant Rural by Marc Veyrat

Marc Veyrat peut savourer son bonheur. « Mais qu’est-ce qu’on est bien, qu’est-ce qu’on est bien, qu’est-ce qu’on est bien… » s’enthousiasmait-il déjà, bien avant les résultats, dans une vidéo sur son compte Twitter. Comme on le comprend.

Moins connu du grand public, mais non moins talentueux, Christophe Bacquié excelle dans la cuisine de la mer, dans son restaurant de l’hôtel du Castellet, dans le Var. On y reviendra très vite mais en attendant, c’est peu dire qu’il est content…

Parmi les nouveaux étoilés qui nous mettent en joie : Jean Sulpice, deux étoiles pour Le Père Bise à Talloires (également primé par le Gault & Millau). Nous avions dîner chez cet ancien élève de Marc Veyrat (et c’est à relire ci-dessous)…

>> A lire aussi : Le maître des herbes Jean Sulpice élu cuisinier de l'année par le guide Gault et Millau

Amusant : les nouveaux deux-étoiles étaient les seuls à ne pas avoir été prévenus par l'organisation du Guide Michelin. Ils ne savaient pas s’ils seraient promus ou pas et du coup, certains d’entre eux n’étaient pas là...

>> A lire aussi : Guide Michelin 2018: Deux des cinq nouveaux deux-étoiles pour la Côte d'Azur

La primeur à nos lecteurs

Autres immenses satisfactions : Philippe Etchebest, étoilé pour sa Table d’hôte à Bordeaux et Alan Geaam, pour le restaurant qui porte son nom, à Paris. Tous les deux avaient eu la gentillesse de nous recevoir à déjeuner avec une lectrice pour une chronique à quatre mains dans le cadre de notre opération participative « A Table avec 20 Minutes ». On les remercie de nous avoir donné cette primeur.

>> A lire aussi : Bordeaux: Une étoile pour Philippe Etchebest et La table d'hôtes du Quatrième Mur