Le pantalon 7/8 est-il le nouveau fléau de l'humanité?

MODE Si se découvrir les chevilles en été ne pose aucun problème, est-ce bien raisonnable de céder à cette tendance en plein hiver ? Bonne nouvelle, « 20 Minutes » a la réponse à cette question brûlante…

Clio Weickert

— 

Les pantalons 7/8 finiront-ils par avoir notre peau?
Les pantalons 7/8 finiront-ils par avoir notre peau? — F.RANDANNE

Certaines et certains ne jurent plus que par lui. Il a envahi les rayons des magasins, colonisé les armoires des gens stylés, éradiqué à tout jamais les leggings (on croise les doigts en tout cas) et ringardisé les pantalons longs. Vous l’aurez reconnu : il s’agit évidemment du pantalon 7/8. Ni trop long, ni trop court, il dévoile la cheville et permet à votre malléole  d’enfin vivre sa vie au grand jour. Et croyez-nous, elle vous remerciera avec son langage de petite malléole.

Trois petites dames qui portent des pantalons 7/8, de gauche à droite: Amazon Mode, See U Soon et OnePiece
Trois petites dames qui portent des pantalons 7/8, de gauche à droite: Amazon Mode, See U Soon et OnePiece - Amazon Mode/See U Soon/OnePiece

Installé depuis quelques années déjà, le 7/8 est devenu un incontournable du dressing de toute personne qui se respecte. « Nous avons vu cette tendance croître régulièrement au cours des deux dernières années, confirme Vanessa Spence, directrice artistique des collections ASOS Femme (un site spécialisé dans la vente en ligne de vêtements). Elle est maintenant plus forte que jamais et nous la verrons certainement au printemps/été 2018 ».

Et question look ? « Je pense que ces pantalons sont vraiment polyvalents et le look cropped insuffle un esprit cool », explique-t-elle, ajoutant que le pantalon 7/8 peut se porter aussi bien la journée avec un pull oversize pour le travail, que le soir avec des talons, pour aller picoler entre amis par exemple (avec modération). Un look à adopter été, comme hiver ?

>> A lire aussi: Comment porter ses petites robes d'été alors qu'on se caille encore les miches?

La 11e plaie d’Egypte ?

Alors que le vent souffle et que la pluie tombe, de plus en plus de frappadingues repoussent les limites de leur corps en osant dévoiler leurs chevilles, malgré des températures relativement basses. Une attitude qui ne laisse pas insensible.

« Gnagnagna mais c’est ridicule de porter ça en janvier, gnagnagna vous les djeuns pour être branchés vous feriez n’importe quoi, gnagnagna vous allez finir par attraper la mort gnagnagna ». Comme toujours, les rabat-joie n’hésitent jamais à faire part de leur perplexité quant aux audaces vestimentaires de la jeunesse. Il faut néanmoins reconnaître que le style, c’est bien, mais la santé ce n’est pas dégueu non plus. Alors quid des courants d’air au niveau des chevilles découvertes par le pantalon 7/8 ? Mettons-nous notre santé en jeu ? Pouvons-nous « attraper la mort » par la malléole ?

Selon Richard Handschuh, médecin généraliste à Paris, la réponse est… non ! « La cheville n’est pas une cause d’infection et de vulnérabilité, pas plus que d’avoir le front découvert », explique-t-il. Comme le préconise le médecin, Il faut bien sûr se couvrir de façon appropriée pour protéger l’organisme et maintenir sa température, avoir donc un habillage qui permet de faire le moins d’effort possible. « Mais le corps humain à des capacités importantes de luttes, donc si vous êtes en bonne santé et apte à lutter, avoir les chevilles à l'air ne pose aucun problème, à condition d’avoir de bonnes chaussures qui isolent du sol », ajoute-t-il. En gros, à part se peler un peu plus les miches, on ne risque pas grand-chose.

A vos chaussettes !

Vous êtes un/une thug, vous tenez plus à votre look qu’à la vie et aviez pris quoi qu’il arrive la décision de porter des pantalons 7/8 en plein hiver ? Vous avez bien raison, la vie est courte. Sans oublier qu’il existe des alternatives à la cheville nue comme un ver, on vous le donne en mille : la chaussette. A consommer sans modération de jour comme de nuit, avec des baskets, des mocassins ou des chaussures à talons.

Et c’est même le moment de se faire kiffer en osant les paillettes, le plumetis ou les couleurs flashy. The sky is the limit. On en trouve de très chouettes du côté de chez Dim, dont celles en coton effet lurex (10,6 euros), douces et très résistantes (même quand on ne se coupe pas les ongles de pieds).

Pailletées ou encore en plumetis, la marque Dim a sorti une chouette collection de chaussettes (de 4.5 euros à 10.6 euros), parfaites pour les pantalons 7/8
Pailletées ou encore en plumetis, la marque Dim a sorti une chouette collection de chaussettes (de 4.5 euros à 10.6 euros), parfaites pour les pantalons 7/8 - Dim

Pas sûr qu’on gagne en chaleur avec du plumetis… Pour les plus frileuses, optez donc pour la vraie chaussette bien chaude, et faites pétez la couleur, à l’image de ces modèles Archiduchesse, le tout « made in France ».

La marque Archiduchesse ose la couleur flashy (entre 6 à 10 euros selon les modèles)
La marque Archiduchesse ose la couleur flashy (entre 6 à 10 euros selon les modèles) - Archiduchesse

Alors, qu’est-ce qu’on dit ? « Tut tut les rageux ».