Affaire Harvey Weinstein: Anna Wintour sort de son silence

SCANDALE Le producteur de 65 ans, qui a longtemps fait la pluie et le beau temps à Hollywood, n’était pas étranger à l’univers de la mode...

L.B.

— 

Anna Wintour au Met Gala 2017
Anna Wintour au Met Gala 2017 — WENN

Depuis le début de l’affaire Harvey Weinstein, de nombreux témoignages de femmes victimes d’agressions sexuelles et de harcèlement se sont accumulés. Cinq femmes, dont Asia Argento et Rose McGowan, ont accusé Harvey Weinstein de les avoir violées.

Le producteur de 65 ans, qui a longtemps fait la pluie et le beau temps à Hollywood, n’était pas étranger à l’univers de la mode, même si son implication était moins connue du grand public. Son épouse, Georgina Chapman, était la fondatrice de la marque de robes de tapis rouge Marchesa.

>> A lire aussi : Comment Asia Argento est devenue la porte-voix des victimes de violences sexuelles

Naturellement, les stars des films de Harvey Weinstein devaient passer par la case Marchesa. « On savait tous que les stars devaient porter du Marchesa si elles étaient dans un film de Weinstein, confie un attaché de presse au New York Times. Elles étaient censées en porter au moins une fois. »

« Je me sens très mal »

Harvey Weinstein apparaissait souvent aux défilés au côté d’Anna Wintour. Cette dernière, qui a d’ailleurs soutenu à plusieurs reprises la marque Marchesa dans les colonnes de Vogue US, a réagi auprès du New York Times. « Des comportements comme celui-ci sont inacceptables », a réagi la papesse de la mode en fin de semaine.

« Je me sens très mal à propos de ce que ces femmes ont vécu et j’admire le courage dont elles ont fait preuve en s’exprimant publiquement. Je les soutiens au plus profond de mon cœur, ainsi que Georgina [l’épouse de Harvey Weinstein] et les enfants. Nous avons tous notre rôle à jouer dans la création des environnements sécurisés où tout le monde est libre de travailler sans peur », a-t-elle poursuivi.

Un hashtag #boycottmarchesa

Quel avenir pour Marchesa après le scandale ? Vogue avait décidé de boycotter Terry Richardson, accusé de chantage sexuel en 2014. Un hashtag #boycottmarchesa est apparu sur la Toile ces derniers jours. Georgina Chapman a annoncé mardi dernier, dans un communiqué adressé au magazine People, sa séparation avec le producteur.