Vous avez déjeuné avec nous chez Goku et (enfin) goûté au meilleur burger de l'année

A TABLE « 20 Minutes » a invité un de ses lecteurs installé comme cuisinier en Lituanie pour goûter au Black OG, le vainqueur de la Coupe de France du burger de la cantine asiatique Goku...

Stéphane Leblanc

— 

Vincent Boccara, créateur du Black OG (à g.) et notre lecteur invité Thibault P.
Vincent Boccara, créateur du Black OG (à g.) et notre lecteur invité Thibault P. — S.LEBLANC / 20MINUTES
  • Vincent Boccara, patron de Goku Asian Canteen à Paris, est le créateur du Black OG, le vainqueur de la Coupe de France du burger 2017.
  • Thibault P., cuisinier français de 25 ans ayant bourlingué dans toute l’Europe, est aujourd’hui le chef de deux restaurants en Lituanie.
  • Revenu passer l’été à Belle-Île-en-mer, c’est lui que « 20 Minutes » a sélectionné pour accompagner son chroniqueur gastronomique chez Goku.

Et bien ça y est, on l’a enfin goûté, le Black OG, le vainqueur de la dernière Coupe de France du burger. Dans le cadre de notre opération « A Table avec 20 Minutes », nous avions convoqué les vrais amateurs de burgers parmi nos lecteurs et retenu, parmi la centaine de candidatures reçues, celle de Thibault P.

>> A lire aussi : Venez déjeuner avec nous chez Goku, où le burger est champion de France

Ce jeune chef français de 25 ans installé en Lituanie tient les fourneaux de deux restaurants français, « dont un spécialisé dans le burger », précise-t-il. Thibault a fait le voyage exprès de Belle-Ile-en-mer (Morbihan), où il a passé l’été, pour rapporter quelques infos en vue de préparer à son tour la Coupe de France du burger. Et il fourmille déjà d’idées comme de « l’agneau de Belle-Ile à la place du bœuf » ou « un pain rose à la betterave »…

Mais en attendant, revenons à nos moutons à nous, le Black OG du restaurant Goku. Alors ? Tout est dit dans la story Instagram ci-dessous…

Pour ceux qui n’auraient pas accès au son ou à la vidéo (dans les transports ça arrive), voici la transcription :

« Ah ouais quand même, il tue vraiment ! Là je vais devoir me contrôler pour le déguster… Franchement c’est top ! II y a de la roquette mizuna, j’adore ça. J’en ai plein les doigts, mais tant pis, c’est pas grave. Ah ouais… c’est phénoménal ! En plus je suis un grand fan de sauce BBQ. Et puis le pain… quand j’ai vu l’article, c’était vraiment le pain qui a éveillé ma curiosité. Je me suis dit au charbon, ça doit vraiment tuer… et je suis pas déçu ! Là, j’ai fait l’aller depuis Belle-Île… J’ai passé quasiment 24h dans les transports, ça valait le coup ! »

Le burger Black OG à peine entamé...
Le burger Black OG à peine entamé... - S.LEBLANC / 20MINUTES

Dès la première bouchée, notre expert en burger lituanien a vu qu’il n’en menait pas large face au vainqueur de la Coupe de France 2017. Vincent Boccara en a profité pour lui livrer ses trois recommandations : « L’important, c’est que le burger soit bon, bien sûr, mais aussi qu’il soit beau et qu’il raconte une histoire. »

>> A lire aussi : Vincent Boccara remporte la Coupe de France du burger 2017 avec le Black OG

Le storytelling qui a convaincu le jury de Brice Morvant est le suivant : « Le Black OG est noir, parce que je suis passionné de rap et de films noirs, explique le patron de Goku. OG, c’est Original gangster, d’où l’idée du Jack Daniel’s flambé dans la sauce BBQ, mais comme je tiens une cantine asiatique, j’ai apporté quelques touches japonaises, salade mizuna et condiment yuzukosho. Au final, je le présente comme un hommage à Aniki mon frère, un film de Takeshi Kitano que j’adore où il joue un yakuza exilé à Los Angeles... »

Vincent Boccara, créateur du Black OG (à g.) et notre lecteur invité Thibault P.
Vincent Boccara, créateur du Black OG (à g.) et notre lecteur invité Thibault P. - S.LEBLANC / O.JUSZCZAK / 20MINUTES

Pour ceux qui voudraient goûter au Black OG chez Goku, précisons qu’il n’est proposé que sur réservation, car c’est une édition limitée. Du fait de la rareté des ingrédients qu’il veut garder ultra-frais, Vincent Boccara n’en prépare que 100 par jours. Son prix, accompagné de frites de patates douces : 18 euros.