VIDEO. Les mannequins trop maigres désormais interdits chez les géants du luxe LVMH et Kering

MODE Les géants du luxe Kering et LVMH, à la tête des marques Gucci, Saint Laurent, Vuitton et Dior, ont adopté une charte commune pour interdire l'emploi de mannequins trop maigres...

20 Minutes avec AFP
— 
Des mannequins lors du défilé Dior de la semaine de la mode à Paris, le 2 octobre 2015
Des mannequins lors du défilé Dior de la semaine de la mode à Paris, le 2 octobre 2015 — FRANCOIS GUILLOT AFP

Terminé, les mannequins de moins de 16 ans et jugés trop maigres. C’est en tout cas ce qu’avance la Charte sur les relations de travail et le bien-être des mannequins publiée ce mercredi, à la veille du début des défilés à New York. En substance, ce texte proscrit la taille 32 utilisée par certains créateurs et prévoit qu'« aucun mannequin de moins de 16 ans ne sera recruté pour participer à des défilés ou à des séances photos représentant des adultes ».

Une charte qui « change vraiment la donne »

Ces mesures ont été prises après des polémiques sur les conditions de travail des mannequins qui avaient marqué la Fashion week parisienne en février dernier. « Nous voulions aller vite et frapper fort, pour que les choses bougent vraiment, et essayer d’inciter au maximum les autres acteurs de la profession à nous suivre », a déclaré le PDG de Kering, François-Henri Pinault. Antoine Arnault, membre du conseil d’administration de LVMH et fils du PDG Bernard Arnault, a salué une charte qui « change vraiment la donne ».