Festival de Cannes: Le palmarès des looks du tapis rouge, jour 12

MODE Après chaque montée des marches, la fashion police, c’est vous…

Anne Demoulin

— 

Juliette Binoche en Armani Privé, Diane Kruger en Jonathan Simkhai et Uma Thurman en Atelier Versace à Cannes le 28 mai 2017.
Juliette Binoche en Armani Privé, Diane Kruger en Jonathan Simkhai et Uma Thurman en Atelier Versace à Cannes le 28 mai 2017. — James Gourley/Shutterst/David Fisher/Shuttersto/SIPA

Chaque matin durant le Festival de Cannes, devenez membre du jury le plus impitoyable de la Croisette, la Fashion Police de 20 Minutes et votez sur Twitter pour votre look préféré. En lice pour la Palme d’or du plus beau look pour la montée des marches de la cérémonie de clôture, Juliette Binoche en Armani Privé, Diane Kruger en Jonathan Simkhai et Uma Thurman en Atelier Versace à Cannes.

La Palme d’or du plus beau look

Une sublime robe de gagnante ! Diane Kruger était éblouissante pour recevoir le prix d’interprétation féminin pour sa prestation dans le film allemand Aus dem Nichts (In the Fade) de Fatih Akin. L’actrice allemande était vêtue d’une robe longue bustier noire, signée par le designer new-yorkais Jonathan Simkhai, twistée avec des manches séparées, tout en volume, parée d’un collier Chopard. La star avait misé sur un maquillage plutôt nude, signé Dior, et un carré flou. Classique, chic et moderne à la fois !

Le Grand prix

Uma Thurman a présidé le jury d’Un Certain Regard à Cannes, qui a notamment récompensé Lerd (Un homme intègre) de Mohammad Rasoulof. Pour sa dernière montée des marches, la muse de Quentin Tarentino portait une longue robe dorée à franges réalisée par Atelier Versace. A son bras en ce jour de fête des mères, son fils, Levon Roan Thurman-Hawke, âgé de 15 ans. L’actrice a eu le bon goût de miser sur un maquillage nude et peu de bijoux (juste une manchette dorée très fine), afin d’éviter le côté bling-bling de la tenue dorée. La touche finale ? Ses cheveux impeccablement coiffés et lâchés en carré très structuré apportent une touche moderne. L’héroïne de Kill Bill était rayonnante !

La mention spéciale

Juliette Binoche, à l’affiche d’Un beau soleil intérieur de Claire Denis, présenté en ouverture de la Quinzaine des réalisateurs, avait choisi une longue robe noire asymétrique entièrement recouverte de sequins Armani Privé. L’actrice a twisté ce look avec un chignon qui laissait apparaître un bijou d’oreille en diamants sur une de ses oreilles. Une idée qu’on va lui piquer !

Le fashion faux pas

Marina Hands, mise en beauté par Dior et coiffée par Dessange, était radieuse dans sa longue robe rouge à traîne, signée par le couturier français Alexis Mabille. Quel est le problème ? Normalement, il est déconseillé de porter une robe rouge sur le tapis rouge… Une convention que les actrices n’ont pas beaucoup suivie lors de cette 70e édition du Festival.