Festival de Cannes: Le palmarès des looks du tapis rouge, jour 11

MODE Après chaque montée des marches, la fashion police, c’est vous…

Anne Demoulin

— 

Eva Green en Alexander McQueen, Emmanuelle Seigner en Alexandre Vauthier et Eva Green en Stella McCartney le 27 mai à Cannes.
Eva Green en Alexander McQueen, Emmanuelle Seigner en Alexandre Vauthier et Eva Green en Stella McCartney le 27 mai à Cannes. — James McCauley/Shutters/ JEAN-MARC HAEDRICH/David Fisher/Shuttersto/SIPA

Chaque matin durant le Festival de Cannes, devenez membre du jury le plus impitoyable de la Croisette, la Fashion Police de 20 Minutes et votez sur Twitter pour votre look préféré. En lice pour la Palme d’or du plus beau look pour la montée des marches ce dimanche : Eva Green en Alexander McQueen, Emmanuelle Seigner en Alexandre Vauthier et Eva Green en Stella McCartney.

La Palme d’or du plus beau look

Emmanuelle Seigner et Eva Green sont à Cannes pour la première du film de Roman Polanski D’après une histoire vraie, présenté hors compétition, et forment dans cette adaptation du roman éponyme de Delphine de Vigan un duo sexy et envoûtant à l’écran. Pour la montée des marches ce vendredi, Eva Green a misé sur une robe noire et argentée signée Alexander McQueen, se mariant parfaitement avec son teint de porcelaine et ses cheveux de jais. Une tenue dark-glam qui sied à merveille à la nouvelle muse de Tim Burton.

Le Grand prix

Pour le photocall du film, Eva Green était resplendissante dans un jumpsuit bandeau noir créé par Stella McCartney. Pour illuminer sa tenue, une sublime bouche rouge. Un look gothique chic !

La mention spéciale

Emmanuelle Seigner avait quant à elle choisi un couturier français, Alexandre Vauthier, pour l’habiller. La longue robe drapée blanche et scintillante mettait parfaitement en valeur les courbes affolantes de l’actrice française.

Le fashion faux pas

Nastassja Kinski à Cannes le 27 mai 2017.
Nastassja Kinski à Cannes le 27 mai 2017. - James Gourley/Shutterst/SIPA

Rien à redire sur la mise en beauté de Nastassja Kinski, mais la robe, en deux parties, l’une transparente, l’autre noire, tasse sa silhouette. Et que dire des broderies fleuries ! La belle actrice allemande peut faire beaucoup mieux !