VIDEO. On a goûté des plats du festival Taste of Paris avant tout le monde

FOOD A quarante-huit heures de l'événement qui réunira une vingtaine de chefs du 18 au 21 mai, nous avons rendu visite en avant première à trois d'entre eux dans leur antre, La Tour d'argent, Frenchie et Kei...

Stéphane Leblanc

— 

Le dessert de la Tour d'argent pour Taste of Paris 2017
Le dessert de la Tour d'argent pour Taste of Paris 2017 — S.LEBLANC / 20MINUTES

Ah, les bons petits plats « signature » que voilà. Les gnocchis à la truffe et jambon ibérique de Kei Kobayashi pour la table deux-étoiles qui porte son nom, le pastrami luculus du restaurant Frenchie de Grégory Marchand, inspiré d’une recette new-yorkaise de langue de veau fumée avec une moutarde dont les graines éclatent sous la dent, les fraises accompagnées d’un sablé et d’une glace à la crème brûlée sur les fourneaux de Philippe Labbé à la Tour d’Argent… On a eu la chance de pouvoir déguster ces trois merveilles à l’affiche du prochain  Taste of Paris, lors d’un galop d’essai en forme d’amuse-bouche…

Visiter trois belles adresses au cours d’une même soirée, qui dit mieux ? Vous peut-être, si vous comptez participer au festival gastronomique qui fête sa troisième édition, du 18 au 21 mai, sous la coupole du Grand Palais… Car pour les chefs invités, les choses sérieuses ne commencent que jeudi. Aux côtés d’une centaine de producteurs et d’artisans, les grands noms de la cuisine seront vingt-deux cette année (dont pas mal d’anciens Top Chef et même le petit dernier, Jérémie Izarn), pour mener des ateliers ou des animations et surtout officier eux-mêmes dans la cuisine reconstituée de leurs restaurants.

« C’est un festival, il faut que ce soit festif », s’exclame Mathilde Dewilde, du comité d’organisation, en rappelant que « les chefs ont accepté de relever le défi de produire 900 plats par session ». Même servis en petites portions dans des récipients en polystyrène, 300 entrées, 300 plats et 300 desserts, c’est énorme.

Les produits de saison à l’honneur

Pour se faire une idée, Julia Sedefdjian, la jeune chef étoilée des Fables de la Fontaine a prévu d’apporter à elle seule 300 kg de lieu jaune, 150 kg de joue de bœuf, 180 kg de saumon et 200 kg de pommes de terre, 50 kg de betteraves et 400 kg de carottes…

>> A lire aussi : Trois succulentes raisons de succomber à Taste of Paris, le festival des chefs au Grand Palais

Vu l’époque de l’année, les chefs promettent des asperges (Grégory Marchand ou Kei Kobayashi), des fèves (Thierry Marx), de l’artichaut (Guy Savoy), des petits pois (Frédéric Anton ou Stéphanie Le Quellec). Et en dessert de la framboise (Christophe Adam), des fraises et de la rhubarbe (Tomy Gousset)… Bref, que des produits de saison qu’ils accommoderont chacun à leur façon.

Prix mini, qualité maxi

L’entrée à Taste of Paris, c’est 18 euros jeudi et vendredi, 22 euros samedi et dimanche (tarif réduit pour les ados, gratuit pour les enfants), et une carte magnétique à créditer comme on le fait désormais dans les festivals de rock. De 5 à 12 euros chaque plat, c’est quasiment donné pour qui veut se régaler de la cuisine de grands chefs sans bourse trop délier.