La doudoune fine, c'est bien pratique... Mais ça se lave comment?

ASTUCES Comment s’assurer de retrouver notre chère et tendre doudoune propre comme un sou neuf l’hiver prochain ?…

Clio Weickert

— 

Des doudounes (image d'illustration).
Des doudounes (image d'illustration). — PEXELS / PIXABAY

Vous avez transpiré dedans durant des mois. Vous avez dormi avec. Vous l’avez probablement aspergée de bière ou de vin chaud, prêtée à des personnes peu ou pas fréquentables, vous vous êtes mouchés dedans, avez peut-être même bavé dessus… Bref, votre doudoune fine et vous avez réussi à traverser l’hiver tant bien que mal, et grâce à elle, vous n’êtes presque pas tombé malade.

Mais voilà, le printemps a pointé le bout de son nez, l’été n’est plus si loin que ça, et votre veste garnie de duvet risque d’être nettement moins vitale les prochains mois. Alors on en fait quoi ? On la fourre en boule dans un placard comme si cette histoire d’amour n’avait jamais existé, prenant le risque de retrouver le bout de tissu tristoune et moisi en novembre prochain ? On vous arrête tout de suite : il en est hors de question. On la range, APRES l’avoir lavée. Mais ça se nettoie comment ce truc ? 20 Minutes s’est rencardé.

>> A lire aussi: Interdiction du legging dans un avion: Trois questions que pose cette polémique sur le caleçon

L’option « premier de la classe »

Vous êtes du genre à prendre le taureau par les cornes, mais en ne vous éloignant surtout pas des sentiers battus. OK, cette doudoune ne vous a pas coûté un mois de salaire et vous êtes prêt(e) à donner de votre personne pour qu’elle sente bon à nouveau, mais ce n’est pas une raison pour prendre le risque de la flinguer. 20 Minutes a donc demandé au pro de la doudoune abordable :  Uniqlo.

Coucou la «doudoune légère» («Ultra light down») Uniqlo
Coucou la «doudoune légère» («Ultra light down») Uniqlo - Uniqlo

La marque japonaise conseille de laver ses doudounes à la machine à 30 degrés, programme synthétique, avec d’autres vêtements. Le truc en plus ? Y ajouter des balles de lavage, pour « bien aérer le duvet, conserver la forme, l’épaisseur et le mouvement de la doudoune durant le lavage ».

Deuxième étape hyper importante : le séchage. Pourquoi ? Tout simplement parce que les plumes, aplaties, risquent de s’agglutiner. Résultat, une doudoune qui n’en a plus que le nom, et qui perd du coup de son charme, et donc de son intérêt. Uniqlo conseille alors de faire sécher la doudoune à plat pour éviter que le duvet ne bouge, et de ne surtout pas la cintrer pour ne pas tasser le duvet. C’est tout.

L’option « Thug life »

Comme on est des petits foufous chez 20 Minutes, on a testé notre propre méthode : le lavage à la main, à froid, avec une lessive adaptée. Un peu moins flippant que la machine: au moins vous ne remettez pas le destin de votre doudoune entre les mains d’un appareil diabolique, parfois imprévisible, et qui pourrait abîmer son tissu fragile. Attention à ne pas la frotter comme un(e) frappadingue, histoire de ne pas tasser le duvet. Le petit bémol : un rinçage un peu difficile à évaluer. Mais sinon, ça fait carrément le job. Et pour le séchage, on a opté pour le séchage Uniqlo.

Le plus de cette méthode ? La satisfaction de faire les choses tout(e) seul(e) comme un(e) grand(e), d’être complètement autonome, de ne pas dépendre des machines, et de vivre (un peu) dangereusement. Thug life.

L’option « je me mouille pas »

Vous tenez à cette doudoune bien plus qu’à votre mère ou à la prunelle de vos propres yeux ? Ne vous prenez pas la tête, filez chez un teinturier. L’opération devrait coûter moins de 20 euros chez un pressing de quartier, jusqu’à 100 euros pour un teinturier de luxe. C’est cher oui, mais si la doudoune vous a coûté dix fois plus, ça peut valoir le coup.

Enfin, dernière option : la fourrer en boule dans votre placard comme un malpropre. Car si vous avez dormi avec votre doudoune, l’avez aspergée de bière ou de vin chaud, prêtée à des personnes peu ou pas fréquentables, et que vous vous êtes mouchés dedans, vous ne la respectez pas vraiment. Alors tant qu’à faire…