Cinq bons plans pour les anti Saint-Valentin et les célibataires

SAINT-VALENTIN Vous ne supportez pas les mièvreries autour de la journée dédiée à l’amour ? Voici quelques idées pour y échapper…

Anne Demoulin

— 

Dans la série diffusée sur Netflix, «Please Like Me», tout commence par une rupture.
Dans la série diffusée sur Netflix, «Please Like Me», tout commence par une rupture. — Capture d'écran/Netflix

Le 14 février, « ça dégouline, d’amour, c’est beau, mais c’est insupportable ». Si comme la chanteuse Anaïs, la Saint-Valentin et son « mélange de sentiments aromatisé aux fines herbes » vous donnent « la gerbe » ou vous rappellent « que vous êtes seul », pas de panique, 20 Minutes a dégoté cinq bons plans pour passer une soirée de Saint-Valentin sans petits cœurs, roses rouges, bougies et autres boîtes de chocolats.

Un bon match de foot

De la sueur, de la bière et de la pizza. Quoi de moins romantique qu’une bonne soirée foot devant la télé entre potes ou entre copines ? Et cette année, le cupidon de la Ligue des champions a tiré juste. Le match PSG-Barça tombe ce mardi dès 20h45 ! Bonus spécial célibataires : Conviez vos voisins en couple, histoire de mettre un peu d’ambiance dans l’immeuble ou lotissement !

Un bon massage

Et si vous vous offriez un moment rien qu’à vous ? Le service en ligne Urban Massage, qui se lance à Paris et connaît un succès fulgurant au Royaume-Uni, propose de réserver depuis son smartphone un large choix de massages en solo ou en duo – thaï, relaxant, énergisant, prénatal, etc. – avec un praticien qualifié et expérimenté, qui vient directement à votre domicile. De quoi arriver en pleine forme au boulot mercredi, alors que vos collègues digéreront encore les moules du menu spécial Saint-Valentin de la veille.

Un bon règlement de compte

Si vous détestez tant la Saint-Valentin, c’est probablement à cause de votre ex. Alors profitez de l’occasion pour régler vos comptes une bonne fois pour toutes. Bagelstein met à disposition de ses clients jusqu’au 14 février, dans ses 75 restaurants (France, Belgique, Suisse et Luxembourg), 6 cartes postales préremplies aussi surprenantes les unes que les autres. Royal, le spécialiste du bagel se charge même de les envoyer pour vous. Bref, de quoi adresser un ultime message à vos anciennes conquêtes !

Un bon trip

Pour être sûr d’échapper à la Saint-Valentin, pourquoi ne pas tout simplement se rendre là où elle est interdite, propose le site Voyages Pirates ? Belgorod, une ville de Russie de 370.000 habitants, interdit la célébration de cette fête au motif qu’elle va « à l’encontre de la culture Russe ». « Nous sommes contre l’implantation des fêtes catholiques dans notre région », 97 % de la population locale se disant orthodoxe, a déclaré à l’AFP un responsable de l’administration de Belgorod, Nikolaï Bezloutski. Une destination garantie 100 % sans vitrines et autres opérations commerciales insupportables dédiées à l’événement. Si vous préférez le soleil, envolez-vous pour le Brésil ! Le jour des amoureux dans le beau pays de Pelé (« dia dos namorados ») se fête le 12 juin et non le 14 février !

Une bonne série

Une bonne dose d’humour ! Please, like me est une petite pépite australienne, créée en 2013, finement écrite et interprétée par le jeune humoriste Josh Thomas, une série inédite en France avant que Netflix en propose les trois premières saisons, en décembre 2016. Tout commence par une rupture. « Je pense que tu es gay », lance Claire à Josh en guise d’explication. Josh rencontre alors le beau et musclé Geoffrey, le nouveau collègue de son meilleur ami et colocataire Tom. Ce dernier entre dans son lit le même jour que sa petite amie en sort. Au petit matin, le téléphone sonne : la mère maniaco-dépressive de Josh a fait une tentative de suicide. Et de découvrir à cette occasion les membres de la famille totalement dysfonctionnelle de Josh : son père surprotecteur et sa compagne, la désopilante Maï, et enfin l’hilarante alcoolique tante Peg. Un pur régal pour les mauvais esprits !