VIDEO. Le «blorange», la coloration tendance

BEAUTE Le « blorange », contraction de blond et d’orange, est la tendance coloration des cheveux de la saison, nos conseils pour l’adopter sans dangers…

Anne Demoulin

— 

Le top model Georgia May Jagger a lancé la mode du
Le top model Georgia May Jagger a lancé la mode du — georgiamayjagger/Instagram

La tête, blonde comme une orange ! Depuis que Georgia May Jagger a dévoilé sa nouvelle coloration fin septembre sur Instagram, plus de 4000 clichés avec le hashtag « blorange », contraction de blond et d’orange, ont été postés sur le réseau social. Tous nos conseils pour l’adopter sans regrets.

Les colorations hybrides, une tendance de fond

Le top model Georgia May Jagger, la fille de Mick Jagger et Jerry Hall, a confié sa crinière à la papesse des coloristes, Alex Brownsell du salon Bleach London.

Princess Peach by @lorenmiles for @helenmagyar

A photo posted by BLEACH (@bleachlondon) on

Alex Brownsell a d’abord teint les cheveux du mannequin en orange vif, façon David Bowie sur la célèbre pochette de l’album Aladdin Sane, puis elle a progressivement délavé la couleur avec du blond pour obtenir cet orange pastel délavé, à mi-chemin entre le pêche et le rose gold.

View this post on Instagram

Blorange

A post shared by Georgia May Jagger (@georgiamayjagger) on

D’autres stars ont emboîté le pas de la it-girl comme Sienna Miller, Kylie Jenner, Blake Lively et plus récemment Emma Roberts et Gigi Hadid.

View this post on Instagram

grls rm @lilmami_lani 🍧

A post shared by Gigi Hadid (@gigihadid) on

Après le tie and dye, le « broux » (mélange de brun et de roux), le « bronde » (mélange de brun et blond), le rainbow hair (cheveux arc-en-ciel), l’opal hair (pointes de tons pastel irisé) ou encore le strawberry blond, entre le blond vénitien et le blond californien, le « blorange » s’inscrit dans la tendance de fond des colorations hybrides et multitons.

Une coloration qui nécessite beaucoup d’entretien

Tentées par la tendance « blorange » ? Ne jouez pas les apprentis coloristes seules à la maison au risque de finir avec une crinière de sorcière ! Le « blorange » est en effet l’une des couleurs les plus difficiles à obtenir, confiez votre chevelure aux mains d’un professionnel.

« Toutes ces nuances pastel, dont le “blorange”, nécessitent souvent un fond d’éclaircissement, un travail sur les racines », explique Céline Antunes, coiffeuse et ambassadrice Schwarzkopf Professional. Il faudra dans la majorité des cas procéder à une décoloration avant la coloration. « Il faut donc soigner et traiter le cheveu », conseille l’experte. Le « blorange » nécessite beaucoup d’entretien : « un suivi beauté à la maison et chez le coiffeur. Il faut refaire une patine sur ces nuances pastel au bout d’un mois et demi », prévient la professionnelle qui « explique toujours les avantages et les contraintes de ce type de coloration » à ses clientes.

A la pointe de la tendance

Pourquoi opter pour une coloration en salon ? « Il n’y a pas trop de problèmes pour que l’orange tienne, mais pour les reflets blonds, il faut faire attention à bien respecter la fibre capillaire. Si celle-ci est trop fragilisée, on risque de perdre l’effet pastel très rapidement sur les pointes », détaille Céline Antunes. Et de risquer de se retrouver, au mieux, avec la tignasse de Fifi Brindacier ! La coiffeuse déconseille donc ce type de coloration sur des « cheveux fragilisés ».

Toutes les coupes de cheveux se prêtent-elles au « blorange » ? « Cette coloration convient particulièrement aux coiffures wavy, aux carrés longs. Sur des cheveux très courts, en revanche, c’est moins fun », préconise la coiffeuse et ambassadrice Schwarzkopf Professional.

Des contraintes qui n’empêchent pas à la tendance de prendre en France. « Le rosé pastel, le cuivré pastel, il y a une vraie demande. Souvent mes clientes y vont en douceur, progressivement, elles optent pour un blond légèrement rosé. Elles aiment bien, et osent ensuite cette tendance plus forte », constate l’experte. Histoire de ne pas se faire de cheveux blancs chez le coiffeur !