A la recherche des tatouages de dents, cette tendance qui n'a jamais émergé

WTF Maintes fois annoncée, la tendance des tatouages dentaires semble n'avoir jamais émergé, ni même existé... 

Alexis Patri

— 

Les tatouages dentaires ne peuvent être gravés que sur des couronnes.
Les tatouages dentaires ne peuvent être gravés que sur des couronnes. — purzen et Kyknoord FlickrCC. Montage AP pour 20Minutes.

Parmi les tatouages wtf, il nous avait déjà présenté ceux des ongles et ceux des yeux. Le youtubeur Bastien Tattoo nous a offert ce mercredi une nouvelle découverte étrange : le tatouage dentaire.

Né de la contraction de « tattoo » et « tooth », le « tattooth » est une pratique qui n’est ni le strass, ni le grillz du début des années 2000. Annoncée comme tendance incontournable  en 2011, puis à nouveau en 2014 et en 2015, elle n’a jamais vraiment investi la rue.

>> A lire aussi : Plus d’un Français sur dix est tatoué

Nous sommes quand même partis à sa recherche… Car comment une telle tendance pourrait-elle passer inaperçue sur la toile et dans la rue ? De deux hypothèses, l’une : le « tattooth » se cachant dans le fond de la bouche, il est difficile à repérer.

Confusions entre tatouages et stickers

L’autre : ce phénomène serait essentiellement développé au Japon « et plus précisément à Tokyo, chez les jeunes nippones », souligne Bastien Tattoo dans sa vidéo. Il nuance cependant avec une touche d’humour : « Pendant tout mon séjour au Japon, je n’ai croisé aucune fille avec ce genre de tatouage. Mais si Internet le dit, c’est que ça doit être vrai… Ou pas. »

Internet abrite en effet des photos de dents tatouées, mais ce sont souvent les mêmes et elles sont presque uniquement hébergées dans le but d’illustrer des articles annonçant la « tendance » tattooth. Pas suffisant pour confirmer l’existence du phénomène. D’autant que la plupart des photos de dents tatouées effectivement portées sont en réalité des autocollants pour ongles, appliqués sur les dents.

Sarah Arnold, seule tatouée de la dent ?

Il existe bien dans l’Utah un prothésiste dentaire, Steven Heward, proposant des couronnes gravées et peintes. En effet, le véritable tattooth ne se pratique jamais sur une dent vive. Il est cependant peu sollicité. « Je reçois trois à quatre commande par mois, estime-t-il. Elles proviennent presque toutes des Etats-Unis. J’ai surtout beaucoup de demandes de personnes qui cherchent quelqu’un pratiquant le tattooth dans leur pays. »

Il y a bien Bea.bur, une utilisatrice d’Instagram, qui a acheté une couronne dentaire, ornée d’une couronne royale. Mais elle ne la montre pas portée. Le tattooth, invention totalement virtuelle ? Pas si sûr. Il existe sur Instagram une habitante de Floride, Sarah Arnold, qui arbore un véritable tatouage dentaire.

Ce cœur a été gravé sur sa couronne de molaire par le centre SmileDesigns. « Aux Etats-Unis, le tattooth est rare, mais à mon avis pas inconnu, nous a expliqué la jeune femme. Mon dentiste n’en avait jamais fait, mais il en avait déjà vu un. »

Ce phénomène annoncé comme japonais semble finalement davantage présent aux Etats-Unis, où il reste très peu répandu. Et vous, aviez-vous déjà entendu parler des tattooths ? Oseriez-vous en porter ? N’hésitez pas à nous le dire dans les commentaires ci-dessous…