Au fait, comment va-t-on se saper en 2017?

MODE Du lamé, des couleurs flashy, et des épaules oversized, la mode en 2017 vous embarque dans les années 1980…

Anne Demoulin

— 

Défilés Dior, Dolce & Gabbana et Moschino Lancer le diaporama
Défilés Dior, Dolce & Gabbana et Moschino — Dior/SIPANY/Shutterstock/SIPA

On ne va pas vous refaire le coup de l’éternel recommencement, mais si l’année mode 2016 était placée sous le signe des nineties, l’année 2017 revisitera les années 1980. Alors, que va-t-on porter l’an prochain ?

L’esprit streetwear des eighties

Défilés Versace, Tommy Hilfiger et Versace.
Défilés Versace, Tommy Hilfiger et Versace. - SIPANY/ PIXELFORMULA/SIPA

Retour aux origines de la mode urbaine. Pour l’inspiration, on lorgne du côté du look des stars du hip-hop des 80’s, Run DMC et Kriss Kross. On enfile des Adidas Superstar, un pantalon cargo en version baggy droit et large ou un jogging, un sweat ou un tee-shirt à logo, un bomber street et une casquette. Et par pitié, on n’imite pas le défilé Chanel, où les mannequins étaient affublés d’une casquette sur le côté !

Défilés Dior, Dolce & Gabbana et Moschino
Défilés Dior, Dolce & Gabbana et Moschino - Dior/SIPANY/Shutterstock/SIPA

La pièce phare du look athleisure cette saison ? La parka longue. Quant aux leggings qui reviennent aussi à la mode, c’est au siège de Gucci qu’il faudra demander des comptes !

Défilés Isabel Marant, Stella McCartney, Fenty X Puma.
Défilés Isabel Marant, Stella McCartney, Fenty X Puma. - Giannoni/WWD/Shutterstock/SIPA/Puma

Les épaules XXL des eighties

Longtemps bannies de nos dressings, les épaulettes reviennent en force. Pour l’inspiration, on pense à Mélanie Griffith dans Working Girl. On poursuit dans l’idée du maximalisme qui avait émergé en 2016 avec des carrures ultra-exagérées, rappelant les belles heures de Claude Montana et de Thierry Mugler dans les années 1980. Les vestes sont carénées, en filigrane, on note le retour du tailleur, coordonné ou non. La jupe midi s’impose définitivement comme l’une des pièces maîtresses de la saison 2017.

Défilés Céline, Balenciaga et Jil Sander.
Défilés Céline, Balenciaga et Jil Sander. - Shutterstock/Gianonni/WWD/Swan Gallet/WWD/SIPA

Repéré notamment chez Prada, Dior et Valentino, le trench, grand classique de la demi-saison, a également beaucoup inspiré les créateurs qui se sont amusés à le repenser.

Défilés Nehera, Lacoste et Prada.
Défilés Nehera, Lacoste et Prada. - Nehera/Giannoni/WWD/Shutterstock/SIPA

Les couleurs flashy des eighties

Du fuchsia, du jaune canari, du violet, du vert… La palette de la saison estivale 2017 est assez criarde. Pour se préparer à cet arc-en-ciel de couleurs flashy, on se remémorera à quel point on trouvait que la chambre de Punky Brewster était « géniale ».

Défilés Chanel, Kenzo et Lanvin.
Défilés Chanel, Kenzo et Lanvin. - WWD/Shutterstock/SIPA/Lanvin

Les paillettes et lamés des eighties

Du glitter, des tonnes de sequin, une avalanche de paillettes et le retour du lamé. Mulberry, Saint Laurent, Isabel Marant, Kenzo, Margiela, Giorgio Armani, Gucci, Nina Ricci, Ralph Lauren, Monse… On ne compte plus les podiums qui ressemblaient plus à l’entrée du Palace au début des années 1980. Côté nuit, la mini robe eighties, en particulier celle à la coupe asymétrique qui dévoile une épaule, sera un des must-have de la saison.

Défilés Saint Laurent, Isabel Marant et Léonard.
Défilés Saint Laurent, Isabel Marant et Léonard. - LAURENT BENHAMOU/ Giannoni/WWD/Shuttersto/SIPA/Léonard

Si vous n’aimez pas les clubs, optez pour une pyjama party. Autre point fort de la saison, le vestiaire de nuit (pyjama, peignoir et nuisette) continue sa percée dans le vestiaire de jour, tout comme nos sous-vêtements, qui s’exhibent désormais sur nos vêtements, la bralette, cette sorte de brassière, devient la pièce incontournable à porter.

Défilés Kenzo, Fendi et Lanvin.
Défilés Kenzo, Fendi et Lanvin. - WWD/Shutterstock/Maestri/WWD/Shutterstock/SIPA

Les boucles oversized des eighties

Côté souliers, le plat prédomine, en version sandales chez Versace, mules chez Lanvin, Alexander Wang, Dries van Noten ou babouches chez Acne Studios. Les boucles d’oreilles se la jouent oversized, et souvent en mode solo. Vu notamment à Paris, chez Saint Laurent, Chanel et Stella Jean. A Londres, chez Paul Smith ou J.W Anderson. A Milan, chez Jil Sander et Marco de Vincenzo. A New York, chez Coach.

Défilés printemps-été 2017 Saint Laurent, Chanel et Paul Smith.
Défilés printemps-été 2017 Saint Laurent, Chanel et Paul Smith. - GIannoni/WWD/Shuttersto/SIPA /PIXELFORMULA/SIPA

Plus les boucles d’oreilles grandissent, plus les sacs rapetissent. Chez Valentino, Loewe, Chloé ou Hermes, le sac est tellement minuscule qu’il tient plus du bijou que de la maroquinerie. De quoi prendre immédiatement la bonne résolution de ne pas suivre toutes les tendances, non ?

Défilés Hermès et Chloé.
Défilés Hermès et Chloé. - Giannoni/WWD/Shuttersto/SIPA