VIDEO. Les meilleurs cocktails de l’été 2016 (4/6) : L’authentique mojito cubain

FRAIS Tout sur la recette officielle du cocktail plébiscité par les Français pour être bu, l’été, avec modération…

Stéphane Leblanc

— 

L'authentique mojito cubain
L'authentique mojito cubain — S.LEBLANC / 20MINUTES

« Un mojito, j’vais m’coucher tard, deux mojitos, j’vais m’coucher tôt », chante Thomas Dutronc dans J’suis pas d’ici. Le mojito, c’est Ernest Hemingway qui lui a donné ses lettres de noblesse dans les années 1950. Bien avant que Bruce Campbell n’en fasse la boisson préférée de Sam Axe dans la série Burn Notice. Ou que Pierce « 007 » Brosnan ne s’en délecte quand Halle Berry sort de l’eau dans Die Another Day (2002)…

Créé derrière le comptoir de la Concha, célèbre bar de la Havane, puis popularisé dans les années 1920 par le fameux Club de Cantineros, le « cocktail officiel de Cuba » a d’abord fait le bonheur des Américains qui fuyaient la prohibition. Avant de connaître un succès planétaire. En 2013, c’était le cocktail préféré de 28 % des Français.

« C’est simple, tout le monde aime ça », acquiesce le barman Michaël Landart, presque avec regret. Quand on commence à servir des mojitos, en général on n’arrête pas de la soirée ! Et tant pis pour nos propres cocktails… » Autant de boissons qu’on n’oubliera pas de consommer avec modération !

La recette de « l’authentique mojito cubain »

Versez le jus d’un demi-citron vert (sans les quartiers pour éviter l’amertume de la peau du citron). Ajoutez deux cuillères à café de sucre blanc dans le verre.

Pilez deux branches complètes de menthe fraîche dans le verre (pas seulement les feuilles, on vous explique ci-dessous pourquoi les tiges sont importantes aussi).

Mélangez des glaçons et quatre bouchons de rhum blanc Havana Club 3 ans et complétez avec de l’eau gazeuse.

Les quatre secrets d’un mojito réussi

Havana Club, la marque officielle de rhum du gouvernement cubain, rachetée en 1993 par le groupe français Pernod-Ricard, préconise de réaliser « l’authentique mojito cubain » avec « des glaçons et non de la glace pilée ». Pour la menthe, ce ne sont pas les feuilles qui sont importantes, mais « la branche entière » dont la tige détient « des huiles essentielles qui lui donnent tout son goût ». On utilisera aussi « du sucre blanc et non de la cassonade »…

Et, pour que le mojito soit « authentiquement cubain », on prendra soin d’utiliser un vrai rhum blanc d’origine cubaine, comme l’Havana Club 3 ans (ou le Bacardi Superior) - à savoir un rhum « industriel » (produit à partir de la mélasse qui est un résidu de sucrerie, comme à Cuba) et non « agricole » (produit à partir du jus de canne, le vesou, comme aux Antilles)…

>> A lire aussi : Les meilleurs cocktails de l’été 2016 (1/6) : Le Grand Fizz

S’agit-il pour autant de « l’authentique mojito cubain » ? « Ce n’est sans doute pas exactement la recette d’origine, mais c’est celle que revendique Havana Club, nuance Michaël Landart. Depuis toujours, chacun le fait à sa manière. Moi, par exemple, je ne mets pas d’eau gazeuse, parce qu’il y a déjà des glaçons… » Mais notre barman précise aussi qu’il n’a « jamais mis les pieds à Cuba » et qu’il n’a, par conséquent, « aucune leçon à donner » ni « rien à ajouter ».