On a testé le lifting des cils

BEAUTE Après la permanente et le rehaussement des cils, le Studio Olivier Gay propose une technique inédite plus douce pour recourber les cils, le lifting…

Anne Demoulin
— 
Les cils avant le lifting et après.
Les cils avant le lifting et après. — Studio Olivier Gay

Se faire des yeux de biche sans mascara, et sans dégâts. LeStudio Olivier Gay, spécialiste de l’embellissement du regard, propose une technique inédite en France pour nourrir, protéger, rehausser et recourber les cils, bref, agrandir son regard. 20 Minutes a testé le lifting des cils, verdict ?

Une alternative au rehaussement

« Il y a vingt ans existait la permanente des cils avec des rouleaux. La technique a été réinventée il y a dix ans avec le rehaussement des cils, avec la même base chimique, mais avec des patchs en silicone à la place des rouleaux », rappelle Olivier Gay. Seul hic ? « Il m’est arrivé deux ou trois fois en dix ans de cramer les cils car les produits chimiques sont très forts », confie l’expert. Du coup, le spécialiste réduit les temps de pause préconisés. Conséquence ? « Un manque de stabilité dans les résultats. »

Pour le lifting des cils, changement de base chimique. « Au lieu d’utiliser l’équivalent de produits pour un défrisage, on va utiliser des produits qui seraient l’équivalent d’un lissage brésilien », explique le spécialiste. Première étape du lifting des cils, Olivier Gay établit un diagnostic cils pour choisir le degré de courbure des cils adapté à la morphologie naturelle des cils. « Ce soin s’adresse aux femmes qui ont des cils trop droit ou à celles qui veulent faire un break entre deux extensions de cils », commente le spécialiste. Olivier Gay préconise également une teinture de mes cils blonds.

Un traitement très doux

Olivier Gay confie nos mirettes aux bons soins de Lucia, l’experte cils du Studio. Lucia applique des patchs sur nos yeux et effectue un modelage des cils. Seconde étape, elle applique sur les cils un soin à la kératine. Troisième étape, Lucia applique des huiles nutritives et protectrices qui vont figer la forme définitive des cils et les préserver du dessèchement. Malgré mes yeux extrêmement sensibles, aucune sensation de gêne à déplorer. « Nous ne sommes plus sur un traitement chimiquement agressif, mais sur quelque chose de très doux », détaille Olivier Gay. Le soin dure environ une heure et coûte 90 euros. Comme après un lissage brésilien, pas question de mouiller ses cils les vingt-quatre heures suivant le soin. Résultat ? La courbure du cil est nettement intensifiée. Le rendu est plus naturel qu’avec les extensions de cils. Me voici libérée de corvée de mascara pour cinq à six semaines !