Mademoiselle Agnès: «Tati, c’est la vie ! C'est la débrouille joyeuse»

INTERVIEW Mademoiselle Agnès a assuré la direction artistique d’une collection capsule fun et funky pour Tati, baptisée « Barbès Fashion Day »…

Propos recueillis par Anne Demoulin

— 

Robe néoprène de Laila Soares, Mademoiselle Agnès et son Beach bag XXL, un sweat créé par Julie Rubio.
Robe néoprène de Laila Soares, Mademoiselle Agnès et son Beach bag XXL, un sweat créé par Julie Rubio. — Mademoiselle Agnès x Tati

Une collaboration haute en couleurs. Mademoiselle Agnès a assuré la direction artistique d’une collection capsule pour Tati, baptisée « Barbès Fashion Day », disponible dans une sélection de magasin à partir du 15 mai 2016. L’icône de mode a ainsi dirigé sept créateurs, triés sur le volet, qui ont imaginé des pièces aussi audacieuses qu’à bas prix pour la marque au logo vichy. Mademoiselle Agnès revient pour 20 Minutes sur ce « chouette pari » fun et funky avec la « Tour Eiffel de la goutte d’or »

Ça représente quoi pour vous les magasins Tati ?

Tati, c’est la vie ! C’est la débrouille joyeuse, c’est familial, c’est le mariage pour tous !

Et dans le monde de la mode ?

MonsieurAlaïa a fait une collaboration avec eux dans les années 1990, bien avant que déboule la fast fashion, en reprenant le vichy sur un sac et des espadrilles. C’est l’enseigne la moins chère de toute, mais certainement la plus inspirante.  Helmut Lang avait repris l’idée du sac nomade, Céline a repris le fameux carreau Barbes pour en faire des manteaux couture, et cette saison le géorgien Demna Gvasalia, la nouvelle coqueluche du Tout-Paris underground, a récupéré pour Balenciaga l’idée du grand sac Tati qu’il appelle « refugies bag », tout est dit…

Comment s’est passée cette collaboration ?

Tati m’a laissé le champ libre, je me suis follement amusée dans le rôle de chef de bande de la Barbès Fashion Day. J’ai choisi ma team de créateurs, tous singuliers et talentueux.

Comment avez-vous déniché les créateurs qui composent votre « team » ?

Cela fait partie de mon job de repérer les nouveaux talents de la planète fashion au fil des saisons ! Pour prendre l’exemple de Laurence Airline, elle a été ma stagiaire sur les montages d’Habillé pour, l’émission que je fais avec Loic Prigent sur Canal Plus, c’est hyperréjouissant de la retrouver comme créatrice une bonne dizaine d’années plus tard.

Ont-ils été séduits d’emblée à l’idée de créer pour Tati ?

Ça ne se refuse pas apparemment ! Les sept designers ont tous été très enthousiastes à l’idée de pouvoir partager leur vision de la mode et leur savoir-faire pour Tati.

Présentez en quelques mots ces créateurs ?

Carolina Ritzler, 100 % parisienne, fait des combis chic d’enfer pour femme et enfant. Laurence Airline, c’est la reine de l’afro dandy, Laetitia Schlumberger, la Queen du maillot, l’illustratrice Delphine Cauly et son été 1981 s’imprime sur des tee-shirts sensuels, Julie Rubio, graphiste pop à l’énergie londonienne, a repris le « T » de Tati sur de beaux sweats unisexes, Laila Soarès, créatrice pointue, a imaginé une robe street/couture, et enfin Madj Bazerji, le designer de la team, s’est transformé en orfèvre de la créole !

Vous signez le sac Beach bag XXL, le futur it bag des plages ?

Pas que des plages ! On ne pourra pas vous louper avec votre tote bag géant et votre maxi-serviette pour deux, et plus si affinités…