Comment les marques adaptent leurs tailles aux morphologies des Françaises

Mode La différence de taille entre les Françaises et les top models est flagrante...

Coralie Lemke

— 

Les tailles peuvent varier du 36 au 42.
Les tailles peuvent varier du 36 au 42. — Clickndress

Sur les podiums de la Fashion Week, on trouve de plus en plus de physiques atypiques cette année. Mais les silhouettes, elles, restent filiformes. Une uniformité qui ne correspond que très peu aux formes réelles des Françaises. Tandis que les top models des podiums mesurent en moyenne 1,80m pour 57kg, la femme française moyenne, elle, mesure 1,65m pour 63kg. 15 centimètres séparent leur tour de taille et leur tour de hanche. Voilà les résultats de l’étude publiée en mars 2016 par Clickndress et réalisée sur un échantillon de 52.000 femmes âgées de 17 à 35 ans.

A LIRE AUSSI : ClickNDress, la start-up française qui affront un problème de taille

Naviguant entre ces deux extrêmes, les marques taillent les vêtements selon leurs propres normes. Un 36/38 chez Gérard Darel correspond par exemple à un 40/42 chez Pimkie. Une situation dans laquelle le shopping peut parfois se transformer en casse-tête. D’autant plus qu’aux différentes morphologies s’ajoutent les altérations du temps. Car avec l’âge, la taille ainsi que les hanches s’épaississent, les jambes s’affinent et la poitrine devient plus généreuse. D’un 95B entre 17 et 24 ans, la taille moyenne passe à un 95B entre 55 et 65 ans.

Avec 16% des ventes, le 90B est toutefois la taille de soutien-gorge la plus achetée. Une information à prendre avec des pincettes quand on sait que 8 femmes sur 10 ne connaissent pas leur bonne taille de soutien-gorge selon une étude de Clickndress réalisée l’année dernière.  

Enquête Clickndress de mars 2016.
Enquête Clickndress de mars 2016. - Clickndress