Comment suivre la Fashion Week de son bureau?

MODE Toutes nos astuces pour suivre la présentation des collections automne-hiver 2016-2017 de la Fashion Week à Paris comme si vous y étiez ...

Anne Demoulin
— 
Pendant la Fashion Week, les invités ont autant l’œil rivé sur leur Smartphone que sur les collections.
Pendant la Fashion Week, les invités ont autant l’œil rivé sur leur Smartphone que sur les collections. — Luca Bruno/AP/SIPA

La présentation des collections autome-hiver 2016-2017 démarre à Paris ce mardi. Karl a oublié de vous convier au défilé Chanel ? Qu’importe ! En ligne, il est tout à fait possible de suivre la Fashion Week comme si vous y étiez. Alors que dans les années 1950, les photographes étaient parfois interdits pour éviter la copie des nouveaux modèles, l’avènement d’Internet a changé la donne.

Sur le front row, les acheteurs professionnels, les rédacteurs de mode et les people ont leur smartphone greffé à la main pour partager immédiatement avec le plus grand nombre la présentation des collections. Mieux encore, les mannequins dévoilent les backstages sur les réseaux sociaux. Nos bons plans pour suivre la Fashion Week depuis son bureau ou son canapé.

Les clichés des professionnels

Les photographes et vidéastes de Style.com ou Now Fashion diffusent films et photos des looks en temps réel. Les mannequins foulent encore le catwalk que les visuels déboulent sur votre écran.

Une chaîne dédiée sur Instagram

Dans les défilés, on « twitte », on « vine », on « instagramme », et on « snapchate ». Les invités ont l’œil rivé sur leur smartphone, les rédactrices de mode dégainent leur iPad. C’est à se demander si quelqu’un a encore le temps de regarder le défilé proprement dit !

Instagram ouvre le 9 mars à l’occasion du final de la Fashion Week parisienne une chaîne dédiée. Il suffira de faire des recherches via le hashtag #PFW ou #ParisFashionWeek pour y accéder. Au menu, des vidéos et photos exclusives des coulisses des défilés, des looks présentés sur les podiums et des streetstyles les plus audacieux, postées par les insiders de la mode ultra-connectés.

Le compte Twitter à suivre

Pour se mettre dans l’ambiance de la Fashion Week, s’il n’y avait qu’un seul compte Twitter à suivre, ce serait celui de Loïc Prigent, réalisateur de documentaires dédiés à la mode. On lui doit entre autres Jean Paul Gaultier travaille, la série documentaire Le Jour d’avant, consacrée aux veilles de défilés, ou l’émission de Canal + avec Mademoiselle Agnès, Habillé(e) s pour…

Pendant la Fashion Week, Loïc Prigent délecte ses followers avec les meilleures répliques entendues au hasard des défilés et backstages. Une vision de la mode au second degré, drôle et piquante.

Le meilleur du street style

Si les équipes du Petit Journal de Canal + s’amusent à épingler les looks les plus extravagants des figures de la Fashion Week, le photographe new-yorkais Scott Schuman The Sartorialist immortalise les plus beaux.

Les défilés en direct

De plus en plus de marques diffusent en direct le défilé sur leur site, leur application ou leur page Facebook. Le défilé Balmain sera diffusé en direct le 3 mars à 15h sur le site de la maison de couture, celui d’Elie Saab en live streaming sur le 5 mars à 16h sur le site The Light of Now, le magazine d’Elie Saab, celui d’Agnès B. le 8 mars à 11h30 sur le site de la griffe. Vous avez raté un défilé en direct ? Des sites comme Parismodes proposent de visionner les shows quelques heures après, avec des bonus comme les interviews des créateurs.

Le site pour choper les collections en avant-première

Des sites comme My Beautiful Dressing ou Pré Couture proposent même de précommander en live les pièces portées par les mannequins. On survole une tenue, on clique et on ajoute au panier, tandis que sur place, il est impossible de demander le prix du manteau Issey Miyake…

A l’heure de l’instantané 2.0, la question est de savoir comment rester pertinent dans un monde où les réseaux sociaux sont omniprésents et où les clients veulent tout, tout de suite.

A New York, plusieurs griffes ont décidé de présenter des collections immédiatement disponibles à l’achat, et non plus avec six mois d’avance, comme Rebecca Minkoff, Tom Ford. Même chose à Londres, avec Burburry. Et si l’on voit mieux les modèles de son canapé ou de son bureau que sur place, alors autant rester au chaud, non ?