Miss Nationale «renouvelle son soutien» à la Miss Bretagne déchue

CONCOURS DE BEAUTÉ Un Comité concurrent de la société Miss France répète qu’il est prêt à accueillir Eugénie Journée…

F.R.

— 

Allison Evrard, Miss Nationale 2015.
Allison Evrard, Miss Nationale 2015. — Manon Tabuteau

Le Comité Miss Nationale s’offre un coup de pub en beauté. Deux semaines après qu’Eugénie Journée a été destituée de son titre de Miss Bretagne par le Société Miss France à cause de photos dénudées, ce concurrent du concours diffusé sur TF1 refait un appel du pied à la jeune femme.

Pourquoi la nudité irrite-t-elle tant le comité Miss France?

Dans un communiqué publié ce mardi matin, le Comité Miss Nationale - à ne pas confondre avec le Comité Miss Prestige National dirigé par Geneviève de Fontenay - assure qu’il « accueillera bien volontiers toutes les jeunes filles qui pourraient se voir refuser l’accès à un concours de beauté en prétextant l’application d’un règlement datant d’un autre siècle ! » Allison Evrard, Miss Nationale 2015, est mise à contribution : une photo extraite de son book est jointe au message qui assure qu'« elle renouvelle son soutien à Eugénie Journée ».

 

Sur cette image, la reine de beauté apparaît en partie nue, ses longs cheveux retombant sur sa poitrine. « Selon le règlement désuet et archaïque de la Société Miss France dirigée par Sylvie Tellier, cette photo entraînerait ipso facto la destitution d’Allison Evrard de son titre de Miss », souligne le communiqué.

« Un règlement d’un autre temps »

« Une grande majorité des filles qui font un peu de mannequinat ont fait des photos de ce genre », relève, Michel Leparmentier, président du Comité Miss Nationale, joint par 20 Minutes. « Les photos d’Eugénie Journée, n’avaient rien de choquant. Ce n’est d’ailleurs pas pour les clichés eux-mêmes qu’elle a été destituée, mais parce qu’elle s’était dénudée devant un photographe. C’est vraiment un règlement d’un autre temps », fustige-t-il.

Michel Leparmentier affirme qu’Eugénie Journée « est en train de réfléchir » à l’idée de rejoindre le concours de Miss Nationale mais qu’elle reste « un peu traumatisée » par la polémique. 20 Minutes n’a pas encore pu joindre la jeune bretonne pour confirmer ou infirmer ses déclarations. Précisons que le concours Miss National, l'un des moins médiatiques, a aussi eu son lot de polémiques. L'an passé, la finale de l'élection avait tourné à l'aigre. Allison Evrard a été accusé d'avoir usurpé le titre que tout le monde promettait... à la candidate bretonne.