Reine Elizabeth II: Chapeaux ronds et bottes de caoutchouc, retour sur un style unique

MODE Les secrets de la garde-robe et des improbables couvre-chefs de la souveraine qui a passé le plus de temps sur le trône d’Angleterre...

Anne Demoulin

— 

La reine Elizabeth II à Londres le 16 juillet 2015.
La reine Elizabeth II à Londres le 16 juillet 2015. — REX Shutterstock/SIPA

Elizabeth II deviendra, ce mercredi 9 septembre à 17h30, le souverain au plus long règne de l’histoire du Royaume-Uni, en battant le record des 63 ans, 7 mois et 2 jours de la reine Victoria. Chapeau bas et retour sur son style unique, toujours couronné d’improbables couvre-chefs.

Diplomatiquement vôtre

La princesse Elizabeth hérite du modéliste de Queen Mum, Norman Hartnell, lorsqu’elle épouse en 1947 le prince Philip. Dans Royaume-Uni encore meurtri par la guerre, Elizabeth impose que des tickets de rationnement servent à se procurer le satin duchesse de sa robe, inspirée du Printemps de Botticelli, ornée de fleurs d’oranger et de lys. Noblesse oblige ! Photo de mariage la princesse Elizabeth et duc d’E (FOX/SIPA)

Le 2 juin 1953, Eliza­beth II, la plus jeune souveraine du monde, est couronnée en l’abbaye de West­mins­ter, lors d’une cérémonie, retransmise pour la première fois à la télé en 44 langues. Elizabeth suggère à Norman Hartnell de broder sur sa robe les emblèmes floraux des pays du Commonwealth : la rose Tudor anglaise, le chardon écossais, le trèfle irlandais, la feuille d’érable canadienne, la fleur de lotus pour l’Inde, etc.

Chaque tenue royale recèle de symboles et de messages. Pour son premier voyage en Australie, elle porte une toile brodée de mimosas, la fleur nationale. Lors de sa visite en Irlande du Nord en juin 2012, elle s’habille en vert.

Au service secret de son dressing

Elizabeth II se coltine plus de 400 apparitions publiques par an. Margaret « Bobo » McDonald, sa nounou, a géré d’une main de fer l’immense garde-robe royale, inventoriée dans un catalogue, avant de céder la place à la styliste, Angela Kelly. Elizabeth II en 1976 à New York. (SIPA)

Une même tenue ne peut être portée qu’à plusieurs mois d’intervalle. Chaque modèle est cousu sur un mannequin de la taille et du poids de sa Majesté. Un détail classé top-secret.

Dans les sixties, sous l’influence d’Hardy Amies, les ourlets des robes et des jupes, plombés pour éviter tout effet Marylin Monroe, remontent, sans jamais dévoilé le royal genou. Les tenues deviennent flashy. « Je ne peux pas porter de beige, personne ne me reconnaîtrait ! », s’exclame la reine, quand on lui propose des tons neutres.

Rien que pour vos yeux

Elizabeth II signe ses tenues avec un triple rang de perles au cou, une broche sur la poitrine, une montre offerte par le Canada en 1951 au poignet, jamais de bracelets.

Ses royales menottes sont toujours gantées. Elle commande une douzaine de paires par an, toujours chez Cornelia James.

Le sac à main de la maroquinerie Launer de Londres, mi-anse, est porté au coude. Depuis plus d’un demi-siècle, ses souliers, en cuir verni noir le jour, argent ou blanc, le soir, sont réalisés par Anello et Davide. Hauteur du talon, 2 pouces (5 cm).

La reine dispose d’une collection de 5.000 chapeaux, un tous les quatre jours environ en 63 ans de règne. Frederick Fox a imaginé les modèles les plus excentriques, Simone Mirman, sa collection de turbans des années 1970, Rachel Trevor-Morgan, les plus récents. Une seule règle : le visage de la souveraine doit être vu de tous.

Infographie, ShopAlike.fr.

Bons baisers de Balmoral

Les Britanniques découvrent, sous l’objectif des photographes dans les années 1990, à Balmoral et à Windsor, une autre Elizabeth II, plus authentique. Dans le privé, la reine porte des pantalons, des jupes en tartan Balmoral, un dessin exclusivement réservé à sa Majesté de Kinlock Anderson, des vestes en tweed Barbour, un imperméable Burberry et des bottes de caoutchouc, et en guise de couvre-chef, un carré Hermès.

Elizabeth II en mode campagne. (David Hartley/Rex Fea/REX/SIPA)

Permis de juger

Le style d’Elizabeth II marque la nouvelle génération. Sa petite-fille Zara Phillips partage avec elle les talents du créateur Stewart Parvin. « A chaque sortie officielle, la première chose à laquelle pense Kate Middleton est : “Que va dire la reine ?”», estime un rédacteur de mode cité par The Daily Beast. La Duchesse de Cambridge serait privée de vernis de couleur, de jupes au-dessus des genoux ou de talons compensés, afin de suivre les recommandations de la reine, qui n’ont pourtant rien de protocolaire. La mode et la monarchie, c'est une affaire d’état.