Fashion Week: Dans l’atelier de Julien Fournié avant son défilé

MODE Un instant dans l'atelier d'une maison de couture en pleine préparation de la nouvelle collection qu'il présente ce mardi...

Anne Demoulin

— 

Le couturier français Julien Fournié.
Le couturier français Julien Fournié. — AFP/MARTIN BUREAU

Le couturier français Julien Fournié va présenter ce mardi sa collection haute couture automne-hiver 2015-2016. 20 Minutes est passé dans l’atelier du créateur dix jours avant le défilé. Visite guidée.

Les brodeuses en interne

Une maison de couture en période de préparation de collection ressemble à une ruche. Des petites mains, plus nombreuses, qui s’activent. Un bal incessant d’allées et venues.

Dans l’atelier de confection règne Madame Jacqueline. Elle supervise la réalisation des modèles créés par le couturier. Certains nécessitent plusieurs semaines de réalisation.

Les broderies sont effectuées au sein de la maison. « Le partenariat avec Rochefort m’a permis d’avoir trois brodeuses en interne. Ça change tout ! Cela permet de décider de l’emplacement de la moindre perle au millimètre près. Du coup, je suis sûr que ce que je montre est la quintessence de ce que je souhaitais », explique le créateur.

Dans l’atelier de création, de grands portants avec les pièces déjà réalisées masquent une impressionnante bibliothèque. Julien Fournié enchaîne les rendez-vous : previews avec les journalistes, derniers détails avec ses fournisseurs, essayages avec les mannequins.

La collaboration avec une styliste

Julien Fournié présente sa nouvelle collection avec son assistante, la styliste Marine Grand-Clément. « C’était important d’avoir Marine à mes côtés cette année. Elle m’a dit : “Allez à l’essentiel, vous n’avez pas besoin d’en rajouter” ». Elle a eu un impact sur mon style », confie le couturier.

« C’est bien d’avoir un œil extérieur. J’ai confiance en elle, elle a saisi l’esprit de la maison, et est capable de gérer avec moi aussi bien des questions de comptabilité, de logistique, de production et de style », poursuit-il.

Un mannequin arrive pour s’entraîner à marcher dans une robe longue et volumineuse. « Côté casting, nous avons choisi beaucoup de nouvelles têtes », explique Julien Fournié. Un morceau de ruban gros grain sera finalement cousu en bas du jupon de la robe afin de faciliter ses mouvements.

« La collection s’inspire tout à la fois de Metropolis de Fritz Lang, de La Nuit fantastique de Marcel L’Herbier, des sœurs Mitford et d’Helena Bonham Carter, l’ex-épouse de Tim Burton », annonce le couturier, qui promet une collection « dark et piquante, dangereuse ».