Brigitte Bardot veut que la chatte de Karl Lagerfeld intervienne en sa faveur

ANIMAUX Elle espère que « Choupette » ronronnera aux oreilles de son maître pour l’empêcher d’utiliser de la fourrure lors de son prochain défilé…

Do.Ba. avec AFP

— 

L'ancienne ?actrice française Brigitte Bardot quitte le Palais de l'Elysée, le 27 septembre 2007 à Paris
L'ancienne ?actrice française Brigitte Bardot quitte le Palais de l'Elysée, le 27 septembre 2007 à Paris — Eric Feferberg AFP

Le défilé de « haute fourrure » de Karl Lagerfeld prévu le 8 juillet à Paris hérisse le poil de Brigitte Bardot. Alors, plutôt que de tenter d’attendrir le couturier, « BB » s’est fendue d’une lettre à Choupette dont une copie a été transmise à l’AFP par sa fondation. Comme quand Karl Lagerfeld avait envoyé un chèque à son organisation de défense animale, l’ancienne actrice et soutien de Marine Le Pen a décidé d’écrire à l’animal de compagnie du directeur artistique de la maison Fendi.

Elle espère qu’elle miaulera aux oreilles de son maître et qu’il comprendra et donnera l’exemple tant attendu de son maître de cesser d’utiliser de la fourrure dans ses collections. « Ma tendre Choupette, je compte sur toi pour ronronner à l’oreille de Papa Karl le désespoir que tous tes petits frères à fourrure ressentent lorsqu’il fait la promo de leurs dépouilles. Eux qui, comme toi, ne demandent qu’à vivre, sont innocents et sont condamnés à mort pour que leurs peaux servent de parures à des inhumaines », a-t-elle indiqué dans sa missive.

Une mission de plus dans les pattes de Choupette

Brigitte Bardot n’a pas gardé la plume dans sa poche ces derniers jours, toujours prompte à avoir un mot contre ceux qui touchent de près ou de loin à la cause animale, comme Zahia, qui a récemment posé nue pour la PETA : « Je ne sais pas en quoi le fait de se mettre à poil peut défendre la cause animale (…) Mais Peta avait fait une campagne plutôt nue qu’en fourrure, ça, j’avais trouvé ça très bien. »

« Il ne peut rien te refuser ! Je te câline ma reconnaissance ». La salutation en fin du courrier adressé à Choupette est pleine d’espoir. La mission de la chatte de Lagerfeld, déjà bien occupée avec ses contrats publicitaires, n’est pas une mince affaire, lui qui avait dit lors du festival d’Hyères en avril : « Les gens mangent de la viande et portent du cuir, et le cuir n’est rien d’autre que de la fourrure rasée ». On verra si Choupette aura su ronronner comme il le faut aux oreilles de son créateur de maître.