La marque Karl Lagerfeld va se lancer aux États-Unis

STYLE Des collections spéciales doivent être développées pour ce nouveau marché à partir du printemps 2016…

A.G. avec AFP

— 

Le grand couturier Karl Lagerfeld en mars 2015.
Le grand couturier Karl Lagerfeld en mars 2015. — VALERY HACHE / AFP

La société Karl Lagerfeld et le groupe américain G-III Apparel ont annoncé ce lundi la création d’une co-entreprise pour distribuer la marque éponyme française sur le marché nord-américain, dans un communiqué.

G-III Apparel - qui détient une série de marques en propre ou via des licences d’exploitation telles Calvin Klein, Guess, Levi’s et Tommy Hilfiger - va ainsi exploiter une licence de cinq ans, renouvelable, pour distribuer les collections Karl Lagerfeld aux États-Unis et au Canada - à l’exception des parfums, cosmétiques, lunettes, montres et joaillerie.

Collections spéciales

« Des collections spéciales seront développées pour le marché américain », a détaillé Pier Paolo Righi, PDG de Karl Lagerfeld Group BV, le groupe du directeur artistique de Chanel et Fendi.

Actuellement, aux États-Unis, les collections de la maison ne sont accessibles que via le site Internet Net-a-porter.com, rappelle Paolo Righi qui souligne « la part importante » que représente le marché américain dans la stratégie de croissance globale de la maison.

« Nous nous lancerons au printemps 2016. Nous voulions depuis longtemps nous développer aux États-Unis mais nous voulions avoir tous les éléments en main pour que cela soit un succès, et avec G-III nous avons le meilleur partenaire pour y arriver », souligne le PDG de la société qui détient 51 % de cette co-entreprise.

Côté distribution, « nous ciblons les meilleurs » department stores « [grands magasins américains] et nous ouvrirons également courant 2016 notre navire amiral à New York, où nous vendrons aussi les collections européennes » de la maison, a précisé M. Righi.

Prêt-à-porter féminin et sacs d’abord

Dans un premier temps, du prêt-à-porter féminin et des sacs seront lancés aux États-Unis, suivis par du prêt-à-porter homme puis une collection de chaussures.

La marque « Karl Lagerfeld a réussi à capturer et captiver l’imagination des femmes et des hommes dans le monde entier. Nous pensons que nous pouvons générer un business significatif pour la marque », a commenté Morris Goldfarb, président de G-III, cité dans le communiqué.

Jeudi, la Maison Karl Lagerfeld a également annoncé un partenariat avec le groupe Children Worldwide Fashion (CWF), qui possède déjà 7 marques enfantines sous licence - Burberry, Chloé, DKNY, Boss, Lee, Little Marc Jacobs et Timberland - et est présent dans 74 pays via 2.300 points de vente.

Le lancement de la première collection pour enfants de Karl Lagerfeld avait été annoncée en février dernier. Le partenariat de licence international avec CWF permettra le lancement d’une collection prêt-à-porter enfants au printemps 2016 « dans des marchés-clés tels que l’Europe, le Moyen-Orient et la Corée », selon le communiqué.

La société Karl Lagerfeld, basée à Paris, a depuis 2006 pour actionnaire principal le fonds d’investissement britannique Apax Partners.