Festival de Cannes: Le plus petit bar du monde décline le cocktail culte du cinéma, le Dry Martini

BOISSONS Le cocktail favori de James Bond a son espace dédié sur la Croisette, tous les conseils pour le préparer comme il se doit…

Anne Demoulin

— 

Le bar Dry Martini Grey Goose s'installe à Cannes jusqu'au 18 mai.
Le bar Dry Martini Grey Goose s'installe à Cannes jusqu'au 18 mai. — Grey Goose

Un cocktail mythique sur la Croisette. La vodka française Grey Goose a installé sur la jetée de Cannes, à quelques pas du Palais des festivals, le plus petit bar à Dry Martini au monde, qui peut accueillir uniquement deux amateurs. Le Dry Martini a marqué le cinéma : Cary Grant et Humphrey Bogart l’appréciaient, 007 aussi.

« La star des cocktails »

« Le Dry Martini est un cocktail emblématique, une sorte de légende dans le monde du cocktail, parce qu’on ne connaît pas exactement ses origines. Il est la star des cocktails et a un verre qui lui est spécialement dédié », explique Claudio Bedini, Brand Ambassadeur Grey Goose.

« James Bond a popularisé ce cocktail »

Si le Dry Martini se prépare initialement avec du gin et une larme de vermouth blanc sec, James Bond aime y mettre de la vodka. « Ian Flemming appréciait le Dry Martini. James Bond a popularisé ce cocktail », explique Claudio Bedini.

Dans Casino Royal, James Bond exige ainsi une mesure de vodka pour trois mesures de gin et commande son Dry Martini « shaken not strirred », « secoué, mais pas agité ». L’acteur Dan Aykroyd préfère quant à lui le Dirty Martini. Dans le film de Woody Allen, L’Homme irrationnel, projeté ce vendredi au Palais des festivals, Rita, jouée par Parker Posey, l’apprécie « extra-dry ».

« Ce cocktail n’appartient pas au barman »

« Ce cocktail n’appartient pas au barman, mais à la personne qui le déguste. Le connaisseur expliquera à ce dernier comment il aime son Dry Martini », poursuit Claudio Bedini.

Selon ses goûts, on préférera son cocktail Extra-Dry Martini, avec juste un trait de vermouth, Dry Martini, avec 1 cl de vermouth ou encore Wet Martini, avec encore plus de vermouth

A la carte du plus petit bar du monde, trois déclinaisons du cocktail mythique : le Grey Goose Dry Martini, qui mixe vodka et vermouth, le Grey Goose Wet Martini, dans lequel la vodka est agrémentée de liqueur Saint Germain et d’un trait de bitter orange et enfin, le Grey Goose La Poire Martini, avec la vodka Grey Goose La Poire et une lamelle de fruit.

« Mélanger, pas secouer »

« Le Dry Martini nécessite des spiritueux de grande qualité, qu’il faut mélanger, pas secouer », recommande encore l’expert. Il faut rafraîchir le verre, soit au congélateur ou encore avec quelques glaçons.

« Il faut bien trouver l’équilibre entre la température et la dilution », détaille-t-il encore, car « Plus un cocktail est simple au niveau des ingrédients, plus c’est difficile de faire la balance », estime-t-il encore.

La recette

  • Compter 5 doses de Vodka Grey Goose pour 1 dose de Vermouth Noilly Prat Original Dry
  • Verser le Vermouth Noilly Prat dans un verre à mélange rempli de ¾ de glace et remuer à l’aide d’une cuillère à mélange
  • Extraire le surplus de Vermouth Noilly Prat
  • Verser dans un verre à cocktail givré
  • Agrémenter d’un twist de citron et d’une olive