Nouvel An Chinois: Thierry Marx cuisine la série «Marco Polo» pour Netflix

GASTRONOMIE Le chef étoilé a concocté un menu en hommage au célèbre explorateur vénitien, inspiré par la série éponyme du géant de la SVOD...

Anne Demoulin

— 

Le chef Thierry Marx et le héros de la série «Marco Polo» Lorenzo Richelmy dans les cuisines du Camelia, le restaurant du Mandarin Oriental.
Le chef Thierry Marx et le héros de la série «Marco Polo» Lorenzo Richelmy dans les cuisines du Camelia, le restaurant du Mandarin Oriental. — Charly HEL / Pix'HEL/Netflix

De l’écran à l’assiette. Netflix et Thierry Marx s’associent pour célébrer le Nouvel An Chinois. Le chef étoilé a concocté un menu en hommage au célèbre explorateur vénitien, héros de la série éponyme de la plateforme, Marco Polo.

«Cette série montre un pan méconnu de la vie du grand explorateur, les années passées au sein de la cour de l’empereur mongol Kubilai Khan», explique Cécile Fouques, responsable de la communication Netflix en Europe.  

L'Asie, une passion commune

La collaboration avec le chef Thierry Marx s’est imposée très naturellement: «L’idée de l’influence de Marco Polo dans la cuisine est venue et on s’est dit que s’il y avait un chef en France, extrêmement influencé par la culture asiatique, passionné par les épices, créatif et original, c'était bien Thierry Marx», détaille Cécile Fouques.

Le chef étoilé est rapidement séduit par l’idée: «La Chine, l’Asie, c’est quelque chose qui me parle. J’ai trouvé que le projet Marco Polo était de bon ton, bien fait.» Les acteurs de la série ont passé une journée au Mandarin Oriental. «Il y a eu une vraie rencontre entre Lorenzo Richelmy, acteur italien dont la cuisine est le sujet de prédilection, et le chef. On peut parler d’alchimie, se réjouit Cécile Fouques. Ils ont même passé un moment en cuisine ensemble.»

Canard des immortels

Carte blanche est alors donnée à Thierry Marx pour créer un menu autour de la série. «L'objectif, c'était à la fois de faire découvrir le personnage de Marco Polo et la cuisine chinoise. La Chine est la mère de toutes les cuisines, estime Thierry Marx. L’esthétique de la série m’a inspiré, même s’il s’agit des aventures fantasmées de l’explorateur, d’une fiction.»

Au menu du Camélia, le restaurant du Mandarin Oriental, le chef inscrit trois nouvelles créations à déguster jusqu'au 22 février: Gambas à l'aigre-doux au poivre de Sichuan, aubergine caramélisée, suivies d'un Canard des immortels, barre de riz croustillant  et d'un Biscuit sésame noir, sorbet shiso.

Des recettes à faire chez soi

 

«J’avais envie de faire découvrir la route des épices avec le poivre de Sichuan, de montrer la maîtrise du geste, du feu de la cuisine chinoise», commente le chef, qui a utilisé les ingrédients classiques de la cuisine asiatique comme le canard: «J’avais envie de les utiliser autrement, d’apporter de la modernité. Le Canard des immortels est un canard cuit à basse température, une sorte de twist.»

Pour ceux qui souhaiteraient tenter l'expérience à domicile, une version simplifiée des recettes est proposée sur la page Facebook de Netflix. Bonne année de la Chèvre!

Infos pratiques :

L'intégralité de la première saison de Marco Polo est disponible sur Netflix.

Le menu Marco Polo est à découvrir jusqu'au 22 février au déjeuner (sauf dimanche) et au dîner à la carte du Camélia, le restaurat du Mandarin Oriental à Paris, au prix de 75 euros.