Le directeur artistique de Balmain pose nu pour Têtu

MODE Olivier Rousteing, le directeur artistique de la maison Balmain imite Saint Laurent qui posait nu en 1971... 

20 Minutes avec AFP

— 

Olivier Roustain en une de Têtu, mars 2015
Olivier Roustain en une de Têtu, mars 2015 — André et François /Têtu

En 1971, Saint Laurent pose nu pour un parfum, bousculant les codes artistiques et sociaux. Presque 45 ans plus tard, Olivier Rousteing, directeur artistique de la maison Balmain et nouvel enfant terrible de la mode, l'imite en couverture du magazine gay Têtu de mars. 


Photographié par le duo André & François, en noir et blanc, de profil et assis sur un tabouret, le styliste âge de 28 ans explique dans un entretien qu'il a voulu «une mise à nu dans tous les sens du terme, la nudité (lui) semblant essentielle pour être en adéquation avec (son) désir d'être franc, honnête et libre».

«Ma manière à moi de dire: "Fuck u!"»

«Etre rédacteur en chef pour ce numéro me permet de m'exprimer sur l'homosexualité, la diversité et ainsi partager mon expérience, mais aussi de pouvoir lever certains tabous et faire évoluer les idées reçues sur le monde gay», ajoute Olivier Rousteing dans un édito.

«Le mode peut bousculer les tabous (...) Elle m'a aidé à m'affirmer. Ma façon de m'habiller était ma manière à moi de dire: "Fuck u!" J'ai totalement assumé mon homosexualité le jour où j'ai décidé de travailler dans la mode», confie le styliste.

Des entretiens avec Kim Kardashian et Frédéric Michalak

En tant que rédacteur en chef invité, Olivier Rousteing signe des entretiens avec Kim Kardashian, égérie de la griffe, le rugbyman Frédéric Michalak et le compositeur de musique électronique Brodinski.

Propulsé en 2011 à l'âge de 25 ans aux commandes de la création de Balmain, Olivier Rousteing, originaire de Bordeaux, diplômé de l'ESMOD (Ecole supérieure des Arts et Techniques de la Mode), a rapidement enthousiasmé avec une mode «conquérante», à la fois rock, glamour et désinvolte, dans l'esprit de la silhouette révolutionnaire façonnée par Pierre Balmain dès 1945.