Fashion Week: Les fleurs d’Alexis Mabille

MODE Le couturier, qui célébrait également les 10 ans de sa maison, a présenté une collection à la féminité vénéneuse...

Anne Demoulin

— 

Trois silhouettes de la collection haute couture printemps-été 2015 Alexis Mabille.
Trois silhouettes de la collection haute couture printemps-été 2015 Alexis Mabille. — PIXELFORMULA/SIPA

Devant la pin-up Dita Von Teese et les deux chanteuses de Brigitte et l’ex-Miss France 1999, Mareva Galanter, Alexis Mabille a présenté 22 silhouettes, dont 20 robes, dans les salons de la Fondation Mona Bismarck sur les quais de Seine.

Une féminité vénéneuse

Un fourreau de tulle paré de guirlandes de magnolias brodées, une robe-bustier ornée de pivoines géantes, un kimono noir rebrodée de coquelicots géants ou encore une robe à grande cape jaune pâle, rehaussée de pensées, le couturier livre clame avec cette collection haute couture printemps-été 2015, son goût pour les fleurs.

«Un Bouquet de fleur? Je ne sais pas. Mais de la couleur, des fleurs vénéneuses, dangereuses et assumées, oui», explique Alexis Mabille. De longues plumes entremêlées aux cheveux des mannequins évoquent l’étamine, l'organe mâle de la reproduction des végétaux…

Emblème de la maison, qui fête déjà ses 10 ans, un nœud papillon gigantesque, couleur bleu nuit, vient envelopper une robe fourreau crème, qui clôt le défilé.