Fashion Week: Les poupées de Dice Kayek

MODE La styliste turque Ece Ege a présenté une collection au parti pris fort, simplicité apparente et perfection de la coupe...  

Anne Demoulin

— 

Défilé haute couture printemps-été 2015 Dice Kayek.
Défilé haute couture printemps-été 2015 Dice Kayek. — Zacharie Scheurer/AP/SIPA

Dice Kayek est une griffe franco turque, fondée en 1992, par deux sœurs. Ece Ege assure la création, Ayse Ege, la gestion et le développement de la société. La griffe a présenté sa collection haute couture en qualité de membre invité de la Fédération française de la couture ce lundi à 12h au Palais de Tokyo.

Jeux de construction et de déconstruction

La créatrice Ece Ege propose de savants jeux de construction et de déconstruction. L’approche architecturale de la styliste s’invite dès le premier modèle du défilé, une robe veste dans laquelle la structure de la veste se fond dans celle de la robe. 

Jeux de volume, coupes irréprochables et de savants pliages se cachent derrière l’apparente simplicité de la silhouette. Couleurs strictes, effets de matières associées en contraste, délicates broderies, aucune ostentation. Le parti pris est fort: simplicité et perfection de la construction.

Inspiration surréaliste

Pour cette collection, composée de 23 silhouettes et baptisée «Dollhouse» (« Maison de poupée»), Ece Ege s’est inspirée des œuvres de la plasticienne française Annette Messager, de la sculptrice et plasticienne défunte Louise Bourgeois et des Jeux de la poupée, l'ouvrage du surréaliste franco-allemand Hans Bellmer, illustré par des textes de Paul Eluard.