Sucre imprimé en 3D, dinosaure luminescent et vase à finir, les plus folles créations du design

DESIGN Le salon Maison&Objet fête ses 20 ans et met le savoir-faire à l'honneur...

Anne Demoulin

— 

Le vase Introverso 2 de Paolo Ulian et Moreno Ratti, le Dino Pet de Biopop et le sucre imprimé en 3D de Sugar Lab.
Le vase Introverso 2 de Paolo Ulian et Moreno Ratti, le Dino Pet de Biopop et le sucre imprimé en 3D de Sugar Lab. — Maison&Objet

Maison&Objet est une des places fortes de la déco et du design. Le salon ouvre ses portes jusqu’au 27 janvier à Paris Nord Villepinte pour une édition qui marque son vingtième anniversaire. Le salon met en lumière les nouveaux moyens de fabrication. «Make» («Faire») est le mot d’ordre du cahier d’inspiration et le thème de trois espaces dédiés. Décryptage avec les tendanceurs de l’Observatoire Maison&Objet.

La beauté du geste

Elizabeth Leriche présente l’univers «Human Made». Un espace dédié à la main et à la matière. Les designers danois de Tortus Copenhagen installeront leur atelier de céramistes au salon. «Les mains, le geste, les savoir faire sont au cœur de la création. L’intérêt pour l’artisanat revient, mais pas de façon passéiste», explique-t-elle. Sebastien Cox fabrique des meubles, à partir d’écorces et de petit bois, ramassé en forêt. «Cette nouvelle génération de designers est très consciente des problèmes écologiques et éthiques», remarque la tendanceuse. La tapisserie Metamorphosis montre les différents états de la laine de mouton. «Le design se reconnecte à la matière dans un monde connecté et dématérialisé», note-t-elle. Le duo Italien Paolo Ulian et Moreno Ratti présentent Introverso 2, un vase en marbre que l’acheteur termine et façonne à son envie. «Ces nouvelles techniques, cet artisanat contemporain s’oppose à la standardisation.»

Créer avec la nature

François Bernard s’intéresse dans Nature Made aux liens entre «les designers et les scientifiques». Les projets qu’il présente sont «au design ce que la recherche fondamentale est à l’industrie.» Les designers mettent en scène des «collaborations intelligentes avec la nature et ses procédés de mutation», qui aboutissent à l’émergence de nouvelles formes, structures, ou matières. Eric Klarenbeek fabrique sa Mycelium Chair avec un matériau qui inclut des champignons. Le dinosaure Dino Pet de Biopop contient des algues bioluminescentes, résultat du travail entre biologistes et designers. «Ces articulteurs ont la conscience de la fragilité des choses», estime le tendanceur de Croisements.

Faire avec la machine

«Les consommateurs ont besoin de faire des choses, de créer, de s’exprimer», constate Vincent Grégoire, concepteur de l’espace Techno Made. Pour preuve, la tendance bien installée du Do It Yourself. «Les robots assistants, les Fab Lab et l’essor de l’imprimante 3D révolutionnent le faire». Selon l’expert, les robots assistants, comme les robots aspirateurs Dyson, «nous laissent du temps pour faire autre chose». Les objets connectés, toujours plus nombreux et inventifs et ludiques. «Après la vague rétro, la modernité», se réjouit le tendanceur. Et un nouveau confort.