La Miss Monde 2014 désignée ce dimanche à Londres

CONCOURS DE BEAUTE Flora Coquerel, Miss France 2014, va représenter la France. Miss Afrique du Sud et Miss Inde sont favorites…

A.G. avec AFP
— 
Rolene Strauss, Miss Afrique du Sud, est favorite de l'élection Miss Monde 2015.
Rolene Strauss, Miss Afrique du Sud, est favorite de l'élection Miss Monde 2015. — Nils Jorgensen/REX/REX/SIPA

Miss Monde 2014 sera désignée dimanche à Londres -la ville où est né en 1951 le premier «concours bikini» - avec une pensée pour l'une des 122 concurrentes qui manque à l'appel: Miss Honduras, assassinée dans son pays le mois dernier.

Hommage

Maria José Alvarado, 19 ans, et sa soeur de 23 ans, Sofia Trinidad Alvarado, ont été tuées par balles et leurs corps retrouvés à demi-enterrés sur les berges d'une rivière, le jour-même où Maria devait partir à Londres pour participer au concours Miss Monde. Quatre personnes ont depuis été interpellées dans cette affaire, dont le principal suspect, Plutarco Antonio Ruiz, qui n'est autre que le petit ami de Sofia Trinidad.

En hommage aux défuntes, la future Miss Monde se rendra au Honduras pour la construction d'une école qui portera le nom des deux soeurs décédées.

Deux favorites

Miss Monde 2014 se déroule ce dimanche dans un auditorium de l'Excel London, un centre de conférence situé sur les bords de la Tamise. A quelques heures du couronnement, c'est Miss Afrique du Sud, Rolene Strauss, une étudiante en médecine de 22 ans, qui avait la cote chez les bookmakers anglais. La jeune brune de 1,77 mètres aux yeux effilés, qui aime la queue de boeuf maison, le golf et la musique, est donnée gagnante à 6 contre 1 par la société de paris Ladbrokes, selon qui elle a su «séduire les critiques».

L'autre favorite est Miss Inde, Koyal Rana, 21 ans, une adepte des sports d'aventure passée par la prestigieuse université de Harvard. Miss France 2014, Flora Coquerel, 20 ans, pourrait elle faire figure «d'outsider», avait indiqué il y a quelques jours Alex Donohue, un porte-parole de Ladbroke.

Projet caritatif

Si la beauté reste bien évidemment le critère de référence, les candidates devaient également présenter un projet caritatif. Miss Serbie a ainsi entraîné une équipe de handi-volley ball, tandis que Miss Inde a lancé une association pour enseigner aux enfants des bidonvilles l'importance de se laver les mains.

La gagnante de l'édition précédente, la Philippine Megan Young a d'ailleurs expliqué que son engagement auprès des victimes du typhon Haiyan, qui a ravagé sa région natale et fait plus de 7.300 morts l'an dernier, avait été le moment le plus important de sa vie de Miss.

Les féministes appellent à manifester

Malgré ces bonnes intentions, le concours reste sous le feu des critiques des féministes qui dénoncent son caractère «misogyne» et ont appelé à manifester devant l'Excel de Londres, ralliant leurs partisans sur Twitter avec le mot clef #missworldoldworldmisogyny.

«L'idée sexiste selon laquelle des femmes devraient être jugées sur la base de leur apparence influe sur ce que nous ressentons en tant que femmes et sur la manière dont les hommes voient et traitent les femmes», avance l'organisation London Feminist Network.

Les Vénézuéliennes, les plus belles?

Plusieurs ex-candidates à Miss Monde se sont illustrées au cinéma, comme l'Américaine Halle Berry, finaliste en 1986 et Oscar de la meilleure actrice en 2009, et la Miss Monde 1994, l'Indienne Aishwarya Rai devenue star de Bollywood. La compétition Miss Monde est plus ancienne que sa rivale Miss Univers, dont la prochaine édition se tiendra à Doral, aux Etats-Unis, en janvier.

Au total, le Venezuela est la nation la plus couronnée avec six titres, devant l'Inde et le Royaume-Uni, cinq titres chacun.