L’art du «saho», le secret de beauté des japonaises

BEAUTE Toutes les étapes de l'art du saho, ce rituel qui consiste à superposer différentes couches de soin pour obtenir un teint parfait...

Anne Demoulin
— 
L'actrice et mannequin japonaise Lika Minamoto.
L'actrice et mannequin japonaise Lika Minamoto. — BENAROCH/SIPA

A l’instar du thé, la beauté au Japon a sa cérémonie. Au pays du Soleil Levant, la beauté est indissociable de la notion de pureté et de la notion de bihaku, littéralement «beauté blanche». Les Japonaises, en quête d’un teint parfait, lumineux et sans tâche, pratiquent l’art du saho, connu en occident sous le nom de layering. Ce rituel consiste à superposer sur son visage, matin et soir, différentes couches de soins, suivant un ordre méthodique et en prenant tout le temps qu’il faut. Le déroulé du «mille-feuille» japonais.

Démaquiller

Pour éliminer parfaitement le maquillage, notamment le waterproof, et les impuretés accumulés au cours de la journée, rien n'est plus efficace qu'un corps gras. Et une noisette suffit. Appliquée du bout des doigts, elle évite les agressions du cotons et permet un démaquillage complet, y compris pour les yeux.

A Tokyo et ici: Ultime 8, Huile démaquillante sublimatrice, Shu Uemura, 51 euros, Huile Démaquillante Parfaite, Shiseido, 40,30 euros, Huile démaquillante Pureté, DHC, 26 euros.

Nettoyer

Le savon, mousse, gel ou crème nettoyante microexfoliante complète le premier nettoyage en éliminant le surplus d'huile et les cellules mortes. Le produit soit être doux, surgras et hydratant, pour ne pas dessécher la peau. Attention aux gestes également, on dit que les pour favoriser la la circulation sanguine, les Japonaises se tapoteraient le visage cent fois par nettoyage…

De Tokyo et ici: Silky purifying, mousse nettoyante pour le visage, Sensai, 52 euros, Gel nettoyant visage, Kotoshina, 21 euros. IciPschitt Magique, Garancia, 30 euros.

Affiner

Les Japonaises appliquent ensuite une lotion tonique afin de neutraliser le calcaire de l’eau utilisée pour le rinçage du nettoyage. Elles appliquent aussi des lotions adoucissantes, appelées softeners. Lancée en 1897 au Japon, Eudermine, produit culte surnommée «l’eau rouge de Shiseido», serait le secret de beauté des Nippones pour afficher un teint parfait. Les japonaises trouvent également des masques non imprégnés, de la taille d’un gros cachet d’aspirine, qu’elles imbibent de leur lotion préférée et qui s’applique comme un masque.

A Tokyo et iciTsukika Lotion Fresh, Menard, 32 euros, Eudermine, Shiseido, 50 euros.

Hydrater

La peau est maintenant prête à recevoir des soins nourrissants. S’ensuit donc l’application d’un sérum, en tapotant légèrement la peau du bout des doigts, d’un contour des yeux et d’une crème de jour ou de nuit. Et bien sur, une protection solaire.

A Tokyo et à Paris. Crème de Jour Protectrice SPF15, Shiseido, 50 euros. Ici: Serum contour des yeux, Advanced Night Repair, Estee Lauder, 64 euros.

Vous voilà, avec une peau veloutée comme une pêche ou sube sube, comme disent les Nippons.