En immersion dans le fitness du futur

REPORTAGE Le projet «Immersive Fitness», créé par LesMills en partenariat avec Reebok, vous propose de pratiquer votre activité de fitness favorite dans une salle où sont projetées des images en 3D...

Bérénice Dubuc
— 
Cours de Bodybalance en «Immersive Fitness».
Cours de Bodybalance en «Immersive Fitness». — LESMILLS/REEBOK

Si vous avez déjà rêvé de faire votre cours de Bodybalance sur une plage ou de taper dans de véritables cibles lors de votre cours de Bodycombat, vous allez adorer le fitness du futur tel que l’envisagent LesMills et Reebok.  

Les 27, 28 et 29 septembre derniers, plus de 1.350 personnes ont pu tester les trois expériences proposées lors du passage à Paris de «The Project: Immersive Fitness» sur les Berges de Seine. Le concept? Des cours de RPM («Le Voyage»), Bodycombat et Grit («Le Challenge»), Bodyjam et Bodybalance («Le Rêve») réalisés dans une «box» noire, fermée, pourvue de trois immenses écrans, où sont projetées tout au long de chaque séance des images en 3D en accord avec l’activité.

«Faire entrer le fitness dans le monde digital»

Le cours de RPM est ainsi agrémenté d’images de virages, de côtes, dans un vélodrome digital digne de TRON, qui incite encore plus à pédaler, à sprinter, à se pencher dans les virages… alors que celui de Bodycombat vous plonge dans l’espace, et vous invite à exploser des aliens comme ceux du célèbre jeu Space Invaders. Le Bodyjam version «Immersive Fitness» vous permet de voir se dessiner vos mouvements à l’écran, alors que le cours de Bodybalance est lui plus axé sur la contemplation de paysages magnifiques, qui incitent à la relaxation.

«Le but c’est de faire entrer le fitness dans le monde digital qui nous entoure aujourd’hui avec Facebook, les jeux vidéo… Car on sait que, dans le sport, plus les gens s’amusent, plus ils sont fidèles à leurs activités et à leur club», explique Christophe Guarnaccia, trainer LesMills Euromed. Public visé: «Les 15-30 ans, qui connaissent les jeux vidéo et ont vu leur évolution de la première Nintendo aux dernières consoles sans manettes, et qui sont aussi une population qui a tendance à moins bouger.»

«Tu sautes plus, haut, tu prends beaucoup plus d’énergie»

Et visiblement, le concept plaît. «C’est vraiment super!», s’enthousiasme Christopher à la sortie du cours de RPM. «Ce qui est cool c’est que tu es dans le jeu, tu te donnes à 200%. Ça va si vite que tu n’as pas l’impression de t’entraîner, mais tu t’en rends compte après car tu es trempé et épuisé!»

Même constat pour Tania après «Le Challenge»: «En Bodycombat, avec les cibles, tu es encore plus motivée, encore plus dans le cours, tu arrives à sentir de nouvelles sensations. Tu sautes plus, haut, tu prends beaucoup plus d’énergie, car des choses arrivent sur toi. Et sur le Grit, la décomposition des pas permet d’être bien dedans. En clair, c’est plus simple à suivre et plus amusant.»

Bientôt dans votre salle de sport

«En Bodybalance, il y a un côté spirituel, avec plus de relaxation, car l’attention est fixée sur les images à l’écran, qui te qui font voyager. On a donc tendance à plus se vider la tête que pendant un cours classique», constate Sandra pour sa part.

Tous sont unanimes pour voir arriver au plus vite le concept dans leurs salles respectives, ce qui devrait être chose faite à moyen terme. En effet, après avoir fait escale dans les plus grandes villes européennes (Amsterdam, Stockholm, Paris, Barcelone…), le premier club Immersive Fitness doit ouvrir à Oackland (Nouvelle-Zélande) à la mi-novembre 2014. La première ouverture en France est, quant à elle, prévue à Paris pour mi-2015.